Haute-Garonne

Logistique

Avec Vert Chez Vous, Labatut Group met le turbo sur la logistique décarbonée

Par Paul Falzon, le 17 novembre 2020

Créé il y a tout juste cent ans, le groupe Labatut a pris en 2011 un virage décisif avec la création de Vert chez Vous, service de logistique urbaine utilisant des véhicules propres. Dix ans plus tard, cette activité constitue le moteur de la croissance de l’ETI familiale, qui étend son offre décarbonée à ses métiers traditionnels.

Le rachat de la société de messagerie TamTam en 2019 a donné à Labatut Group un maillon essentiel pour le développement de son service de logistique urbaine : la capacité à assurer un service régulier entre les métropoles.
Le rachat de la société de messagerie TamTam en 2019 a donné à Labatut Group un maillon essentiel pour le développement de son service de logistique urbaine : la capacité à assurer un service régulier entre les métropoles. — Photo : Labatut Group

Créer en moins de dix ans une offre décarbonée sur le marché des transports et de la distribution : c’est le pari qu’est en passe de réussir le groupe Labatut. Quand cette ETI familiale de 650 salariés, née il y a un siècle à Saint-Elix-le-Château (Haute-Garonne) sur l’acheminement de marchandises, a lancé en 2011 sa filiale de logistique urbaine Vert Chez Vous, l’idée d’assurer les livraisons avec des véhicules non polluants était si novatrice sur le marché que tout était à inventer. « L’offre de camions électriques se limitait à un ou deux modèles, et leur autonomie était très faible : depuis, les constructeurs ont heureusement étoffé leurs gammes, sourit Jennifer Labatut-Darbas, présidente de Labatut Group. Très vite, nous avons aussi intégré des véhicules roulant au gaz naturel de ville (GNV) pour les destinations plus éloignées des cœurs de ville, qui représente aujourd’hui 50% de la flotte Vert Chez Vous. »

Un rachat stratégique

La flotte de Vert Chez Vous se répartit entre véhicules électriques pour les centres-villes, et camions au GNV pour les zones périphériques.
La flotte de Vert Chez Vous se répartit entre véhicules électriques pour les centres-villes, et camions au GNV pour les zones périphériques. - Photo : Labatut Group

D’une offre de niche, limitée aux métropoles de Paris et Toulouse, l’activité de distribution est devenue ces dernières années le levier prioritaire de développement pour l’ETI. Le rachat de la société bordelaise TamTam en 2019 a débloqué un frein majeur : la continuité de service entre les grandes villes françaises. Forte d’un maillage de cinq agences dans le sud-ouest du pays et d’un réseau de partenaires dans les autres régions, la filiale a aussi apporté son expertise sur le segment de la messagerie (colis et palettes en petite quantité). « Nous ne pouvions pas étendre l’offre de Vert Chez Vous sans disposer d’un plan de transport national. Le rachat de TamTam a comblé cette lacune, et renforcé nos capacités à livrer dans les zones périphériques de nos agences », indique Jennifer Labatut-Darbas.

Doublement du réseau

Ces douze derniers mois, le réseau Vert Chez Vous s’est enrichi de nouvelles agences à Marseille, Bordeaux et Lyon, et des ouvertures sont en cours à Chambéry, Narbonne, La Rochelle et Bayonne. Ce maillage permet de couvrir « 70% des zones à valeur ajoutée du pays », estime la direction de Labatut Group, et il doit être complété. Objectif : couvrir les métropoles du nord de la France, à commencer par Nantes, Reims, Strasbourg, et Lille. « Nous espérons doubler le réseau en disposant d’une vingtaine d’agences d’ici la fin du premier semestre 2021 », indique Jennifer Labatut-Darbas.

Une concurrence éclatée

Jennifer Labatut_Darbas, présidente de Labatut Group
Jennifer Labatut_Darbas, présidente de Labatut Group - Photo : Labatut Group

Le boom de l’activité de distribution explique pour une large part la progression du chiffre d’affaires, passé de 75 millions d’euros en 2019 à 89 millions d’euros pour l’exercice en cours, pourtant marqué par un manque à gagner de l'ordre de 10% dû au coronavirus. Les filiales Vert Chez Vous et TamTam pèsent désormais un tiers de l’activité du groupe, tout comme ses deux autres métiers, plus traditionnels, de transport de marchandise et de logistique sur site. Elles vont porter l’essentiel de la croissance attendue pour 2021, avec un chiffre d’affaires attendu aux environs des 100 millions d’euros. « Nous sommes persuadés que la logistique urbaine est une activité d’avenir, en phase avec les attentes des citoyens, des entreprises et des élus. Et notre force, sur un marché encore éclaté en de multiples acteurs indépendants, sera de pouvoir proposer à nos clients un niveau égal de services sur l’ensemble du territoire », résume Jennifer Labatut-Darbas. La dirigeante envisage même, à terme, d’aller à l’international sur cette offre.

Colza et biogaz

Si Vert Chez Vous dispose déjà d’une flotte 100% électrique ou GNV, Labatut Group travaille désormais à décarboner ses autres activités, au rythme des remplacements de véhicules. Chez TamTam, 45% des camions roulent déjà au colza ou au GNV, et une expérimentation est en cours sur la propulsion hydrogène. Pour les véhicules roulant au gaz, l'heure est même au BioGNV, issu de la méthanisation des déchets organiques, qui réduit jusqu'à 80% les émissions de CO2 par rapport à une motorisation thermique traditionnelle. L’activité historique de transport bascule progressivement : le groupe a récemment fait l’achat de trois camions roulant au gaz naturel liquéfié, qui peuvent disposer d’une autonomie jusqu’à 1000 km sans perte de capacités de charge.

Engagement personnel

Tester ces différentes solutions techniques a un coût, et Jennifer Labatut-Darbas ne cache pas que les premières années de développement de Vert Chez Vous se sont faites à perte. « Contrairement à certains groupes qui affichent des objectifs de développement durable pour des questions de communication, la famille Labatut habite fortement les enjeux de la transition écologique, témoigne Anne-Cécile Brigot, directrice régionale Toulouse de Bpifrance. Leur engagement personnel a permis de convaincre leurs collaborateurs, puis leurs clients, de l’intérêt de privilégier des solutions moins polluantes : leur diversification réussie sur la logistique urbaine montre que cet investissement peut payer. » Symbole de cette réussite, Labatut Group vient d’être désigné par Bpifrance comme l’un des deux « éclaireurs » en Occitanie de son programme de transition écologique, qui vise à convaincre PME et TPE de s’engager sur des modèles économiques durables.

Premiers pas à l'international

Avec sa filiale logistique Veolog, Labatut Group dispose de sept entrepôts en France.
Avec sa filiale logistique Veolog, Labatut Group dispose de sept entrepôts en France. - Photo : Labatut Group

« L’avantage de l’indépendance, c’est de pouvoir développer une activité à laquelle on croit sans avoir de compte à rendre à un actionnaire, pointe de son côté Jennifer Labatut-Darbas. Le capital reste détenu à 100% par la famille Labatut : nous n’excluons pas de l’ouvrir à un fonds extérieur, par exemple pour réaliser une grosse acquisition, mais tant que je serai à la tête de l’entreprise, la volonté n’est pas de vendre mais de continuer à développer. »  Sur l’activité de transport, le principal enjeu est l’export : Labatut Group a ouvert deux filiales d’affrêtement, à Milan début 2019 et à Düsseldorf en septembre 2020. De nouvelles implantations sont envisagées en Europe, avec l’idée d’en faire des têtes de pont pour les autres métiers du groupe.

Offre globale

Les ambitions sont fortes aussi sur la logistique, portée par la filiale Veolog. Depuis sa création en 1986, cette activité a développé des savoir-faire particuliers sur certains secteurs industriels, à commencer par les vins, champagnes et spiritueux, les bijoux, les cosmétiques et les textiles. Veolog dispose de 210 000 m² dans sept entrepôts, dont trois en Champagne. Labatut Group est en recherche active de croissance externe, pour renforcer ses expertises et renforcer son maillage, notamment sur la dorsale Lille-Lyon-Marseille. « L’intérêt de développer une offre logistique en complément d’une offre de transport et de distribution, c’est de proposer à nos clients un service de supply chain totalement intégré. Nous sommes capables de prendre en charge leurs produits de la sortie d’usine à la livraison dans le commerce de centre-ville », résume Jennifer Labatut-Darbas.

Le rachat de la société de messagerie TamTam en 2019 a donné à Labatut Group un maillon essentiel pour le développement de son service de logistique urbaine : la capacité à assurer un service régulier entre les métropoles.
Le rachat de la société de messagerie TamTam en 2019 a donné à Labatut Group un maillon essentiel pour le développement de son service de logistique urbaine : la capacité à assurer un service régulier entre les métropoles. — Photo : Labatut Group

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail