Ce contenu a été réalisé par Ce contenu a été réalisé par

Ressources humaines

Partenaire Absentéisme : pourquoi et comment appréhender cet enjeu stratégique ?

le 16 septembre 2022

L’absentéisme affecte durablement la performance économique et sociale des entreprises. Ce n’est pourtant pas une fatalité. Des solutions existent pour maîtriser et prévenir ce phénomène dont les conséquences affectent les entreprises à plusieurs niveaux.

En 2018, l'Institut Sapiens évaluait le coût global de l'absentéisme à 108 milliards d'euros par an pour les entreprises. 
En 2018, l'Institut Sapiens évaluait le coût global de l'absentéisme à 108 milliards d'euros par an pour les entreprises.  — Photo : Getty Images / Harmonie Mutuelle

Près de quatre salariés sur dix arrêtés au moins une journée par an, des durées d’absence qui s’allongent au-delà de 25 jours, un taux d’absentéisme de 5 à 8 % selon les secteurs… Quelles que soient les études, les chiffres sont sans appel : l’absentéisme des salariés français, en hausse constante depuis plusieurs années, n’épargne désormais aucune entreprise ni aucun secteur d’activité. "C’est aujourd’hui l’une des préoccupations majeures des dirigeants, observe Gaëlle Terrien, chargée de prévention Harmonie Mutuelle pour le Grand Ouest. L’absentéisme se répercute non seulement sur l’organisation du travail, la productivité, la performance, mais aussi sur la qualité de vie au travail, le climat social et l’attractivité des entreprises, c’est-à-dire leur capacité à fidéliser ou recruter les meilleurs talents."

Les conséquences sont également financières. Près d’un dirigeant sur deux constate ainsi une augmentation des coûts directs et indirects liés à l’absentéisme : baisse de rentabilité, surcoût consécutif au remplacement du salarié absent ou au paiement des heures supplémentaires aux collègues, hausse du montant des cotisations du contrat de prévoyance… En 2018, l’Institut Sapiens* évaluait le coût global de l’absentéisme à 108 milliards d’euros par an. Ce chiffre spectaculaire révèle l’immense défi auquel les entreprises sont confrontées.

Investir dans le capital humain

"Les dirigeants sont parfaitement conscients des enjeux, témoigne Gaëlle Terrien. Le problème, c’est qu’ils ont souvent la tête dans le guidon. Ils sont les premiers à regretter de ne pas avoir le recul nécessaire ni le temps pour trouver les bonnes solutions." C’est ici tout l’intérêt du dispositif ''Focus Absentéisme'' d’Harmonie Mutuelle. Forte de son expertise, de sa fine connaissance du monde du travail et de ses 64 000 entreprises clientes, dont plus de 33 000 en Normandie, Bretagne et Pays de la Loire, la première mutuelle santé de France s’appuie sur une méthodologie inédite destinée à maîtriser, prévenir et surtout comprendre.

"Les causes de l’absentéisme sont multiples, poursuit Gaëlle Terrien. On ne règle pas le problème en regardant uniquement la pointe de l’iceberg. L’absentéisme soulève le plus souvent des enjeux plus profonds liés à la santé et la qualité de vie au travail." Un dispositif de protection sociale ajusté avec précision et une solution de prévoyance qui sécurise les salariés et leurs revenus face aux aléas de la vie peuvent être par exemple des leviers de management et de fidélisation particulièrement efficaces.

Dans un contexte économique tendu et exigeant, investir dans le capital santé des équipes et dans le potentiel humain de l’entreprise, c’est avant tout investir dans l’avenir. "Le plus important, souligne cependant Gaëlle Terrien, c’est de réussir à mobiliser tout le monde, de parvenir à un constat partagé, et amener chaque entreprise à faire émerger d’elle-même les meilleures solutions, dans l’intérêt du dirigeant comme des salariés."

Une question ? Contactez nos conseillers Harmonie Mutuelle

Entreprises de 0 à 19 salariés, au 0 805 50 00 19

Entreprises de 20 à 999 salariés 0 980 98 01 55 (appels non surtaxés).

*Étude "Le coût caché de l’absentéisme au travail", Institut Sapiens, novembre 2018

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition