Bretagne

Attractivité

De nouvelles lignes depuis l'aéroport de Lorient Bretagne Sud

Par Xavier Eveillé, le 14 décembre 2017

Alors que demeure en suspens la décision finale concernant Notre-Dame-des-Landes, la CCI du Morbihan multiplie les initiatives pour nouer de nouveaux partenariats, sur fond d'annulations de vol massives de la part de Ryanair et de Hop ! Le salut pourrait venir d'EasyJet et de plusieurs projets alternatifs.

L'aéroport de Lorient-Bretagne Sud devrait accueillir de nouvelles lignes dès février 2018.
L'aéroport de Lorient-Bretagne Sud devrait accueillir de nouvelles lignes dès février 2018. — Photo : Xavier Eveillé

L'opérateur de l'aéroport Lorient Bretagne Sud, la CCI du Morbihan, ne nie pas les difficultés. Après avoir un point bas il y a deux ans, le trafic peine à remonter la pente. L'ouverture successive des liaisons Lorient-Porto et Lorient-Londres Stansted n'a permis de gagner que 2,46 % de novembre 2016 à novembre 2017 (à 121 511 passagers). En cause : l'épisode d'annulations tout azimut de Ryanair à l'automne, mais aussi les quelque 150 vols annulés par Hop ! au fil de l'année pour raisons techniques « et autres. C'est beaucoup, c'est anormal. Difficile d'améliorer l'image de l'aéroport quand les compagnies la dégradent. Mais pour autant, à aucun moment les équipes de l'aéroport n'ont cessé de communiquer avec elles. Nous travaillons toutes les semaines avec les compagnies pour trouver des solutions, évoque le président de la CCI, Pierre Montel. On ne dira jamais assez à quel point l'idée d'ouvrir à l'aviation civile l'aéroport de Lann Bihoué a été visionnaire. En dépit des difficultés actuelles, l'aéroport de Lorient est, de ce fait, plus sûr de son avenir que d'autres aéroports. »

L'arrêt du vol de 14 h vers Paris-Orly par Hop ! va aussi peser sur le trafic. Un arrêt qui sonne comme une anticipation de l'effet LGV. « Nous pensons qu'il a été provisionné à hauteur de 15 %, mais que l'impact réel est plutôt de l'ordre de 9 %, poursuit Pierre Montel. La LGV capte une nouvelle clientèle. L'aérien a encore une carte à jouer vers Paris. »

Une ligne Lorient-Le Bourget à partir de février 2018

Heureusement, plusieurs bonnes nouvelles arrivent, à commencer par l'octroi d'une aide de 150 000 euros par Lorient Agglomération qui va permettre de maximiser les chances de nouer des contacts. D'ores et déjà, une liaison Lorient-Le Bourget par jet va être mise en place avec un vol aller le lundi et un retour le mercredi, à compter de février 2018, pour la clientèle affaire. Les pourparlers avec Hop ! pour desservir Roissy et non plus Orly se poursuivent.

En discussion avec EasyJet pour Lyon « voire Barcelone »

Deux compagnies aujourd'hui et pourquoi pas trois demain ?L'aéroport de Lorient est également en discussion avec EasyJet pour des vols vers Lyon et Barcelone.  « L'arrivée de Ryanair apporte un nouveau regard sur Lorient, qui a un potentiel de 550 000 passagers », observe Pierre Montel. Les infrastructures sont là, le territoire est dynamique avec un fort potentiel touristique, « à condition d'apporter de nouveaux packages touristiques. Nous travaillons activement là-dessus ».

Des vols vers Nice, Toulouse et Lyon ?

Le salut viendra-t-il, aussi, d'une diversification « agile » ? Sans délaisser la quête indispensable de grandes compagnies, en particulier vers l'international, l'aéroport de Lorient étudie de près deux projets privés. « Des créations. L'un des projet devrait déboucher sur des lignes de petite capacité régulières et irrégulières vers Nice, Toulouse, Lyon. C'est un projet sérieux et avancé car le porteur est en train d'acquérir deux appareils », l'aéroport se chargeant de l'aménagement d'un hangar.

Une liaison est également étudiée avec la compagnie Vendée Aviation, entre Lorient et Belle Île, pendant l'été.

L'aéroport de Lorient-Bretagne Sud devrait accueillir de nouvelles lignes dès février 2018.
L'aéroport de Lorient-Bretagne Sud devrait accueillir de nouvelles lignes dès février 2018. — Photo : Xavier Eveillé