Sarthe

Industrie

Delta Composants : Rachat de 3D Gravures

Par Cédric Menuet, le 06 décembre 2013

L'entreprise poursuit sa stratégie de diversification. Avec la reprise de 3D Gravures, Delta Composants veut rebondir sur les marchés du luxe.

José Rueda-Lara, Jacky Taffin, P-dg de Delta Composants, Serge Moulin et Laurent Dufils de 3D Gravures.
José Rueda-Lara, Jacky Taffin, P-dg de Delta Composants, Serge Moulin et Laurent Dufils de 3D Gravures. Les trois associés de 3D Gravures ont rejoint La Ferté-Bernard avec leurs machines. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Spécialisée dans la découpe et le perçage de pièces pour l'industrie, Delta Composants a repris au 1eroctobre la société parisienne 3D Gravures. Cette entreprise est désormais installée depuis début novembre dans un atelier de 200m² au coeur du siège de sa maison mère à La Ferté-Bernard. Composée de trois associés et réalisant un chiffre d'affaires annuel de 200.000euros, elle produit des outils de gravage spéciaux pour les marchés du luxe et de l'automobile. Deux secteurs bien connus de Delta Composants. « 3D Gravures est à la frontière de nos activités de perçage et de gravure, mais elle arrivait aux limites de sa taille pour travailler ces marchés », relève Jacky Taffin, P-dg de Delta Composants. Les trois associés parisiens cherchaient en effet à se rapprocher d'une structure française plus importante pour atteindre une taille critique crédible aux yeux de ses donneurs d'ordres. « On voulait quelqu'un de complémentaire pour reprendre notre savoir-faire », indique Laurent Dufils, l'un des trois associés de 3D Gravures. Delta Composants ajoute ainsi une corde à son arc avec une production d'outils spécialisés qu'elle n'assurait pas jusqu'alors et de nouveaux débouchés. « On s'inscrit dans un schéma de croissance, avec la conquête de marchés qui n'étaient pas accessibles à 3D Gravures, tout en allant davantage vers le luxe », explique le dirigeant sarthois, taiseux sur le montant du rachat de la société.

Des productions à forte valeur ajoutée

Car Delta Composants mise de plus en plus sur ces productions à forte valeur ajoutée pour le secteur du luxe, afin de compenser la baisse de ses marchés traditionnels liés au travail du métal. « On joue l'emploi sur ces activités à forte VA. Si ce secteur est en croissance, c'est lié au savoir-faire de l'entreprise », poursuit Jacky Taffin. Elle est en effet en mesure de proposer des solutions de décoration par micro-perçage brevetées, qui lui permettent de conserver une force de proposition technologique auprès de ses clients de l'industrie du luxe.Un positionnement qui fait suite à l'investissement de 500.000euros fin 2012, dans le développement d'une activité de sacherie pour les secteurs de l'agroalimentaire et de la cosmétique.

« En observation »

Pour 2014, Jacky Taffin s'attend à une continuité de la dégradation de ses marchés traditionnels. « On a la chance d'avoir des clients allemands qui se portent bien, notamment dans l'automobile. Nos activités métal sont accrochées à ces donneurs d'ordres. » Quant à une nouvelle opération de croissance externe. Le dirigeant se dit « en observation ». Il a créé récemment un poste de chargé de mission à la croissance nouvelle, afin de détecter les opportunités de marchés et d'acquisitions.

José Rueda-Lara, Jacky Taffin, P-dg de Delta Composants, Serge Moulin et Laurent Dufils de 3D Gravures.
José Rueda-Lara, Jacky Taffin, P-dg de Delta Composants, Serge Moulin et Laurent Dufils de 3D Gravures. Les trois associés de 3D Gravures ont rejoint La Ferté-Bernard avec leurs machines. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture