Saint-Etienne

Plasturgie

Lactips lève des fonds pour industrialiser ses bioplastiques

Par Gilles Cayuela, le 18 juillet 2018

Lactips vient d'annoncer une levée de fonds de 3,7 millions d'euros. Une enveloppe qui va permettre à la start-up stéphanoise d'industrialiser son plastique hydrosoluble et biodégradable à base de protéines de lait.

L'équipe de Lactips avec au centre, en maillot turquoise, la dirigeante Hélène Gramatikoff. — Photo : Lactips

Spécialisée dans la conception et la fabrication d'un matériau plastique hydrosoluble et biodégradable à base de protéines de lait, la start-up Lactips (30 salariés) vient de boucler un tour de table de 3,7 millions d'euros.

Cette levée de fonds a été souscrite par Demeter à travers les fonds D3 A et Emertec 5, qui étaient déjà présents au capital de la start-up stéphanoise depuis 2015. BASF Venture Capital, l'un des leaders industriels mondiaux de la chimie, BNP Paribas Développement et Crédit Agricole Loire Haute-Loire Capital Innovation font, eux, leur entrée au capital.

Une usine de 2 500 m² à venir

Avec cette augmentation de capital, la biotech fondée en 2014 par Hélène Gramatikoff et le professeur chercheur de l'Université Jean Monnet, Frédéric Prochazka, va pourvoir engager les moyens nécessaires à l'industrialisation de son innovation. Ces nouveaux fonds s'ajoutent à la subvention européenne de 1,5 million d'euros, obtenue par l'entreprise l'été dernier.

Hébergée pour l'heure au sein du parc tertiaire de Métrotech, Lactips cherche un lieu dans l'agglomération stéphanoise pour implanter une usine de 2 500 m², qui lui permettra de déployer son outil industriel 100% made in France et d'y installer ses équipes et son laboratoire. 

L'équipe de Lactips avec au centre, en maillot turquoise, la dirigeante Hélène Gramatikoff. — Photo : Lactips