Grand Est

Automobile

Coronavirus : sur les sites PSA du Grand Est, une reprise très encadrée

Par Jonathan Nenich, le 06 mai 2020

À l’arrêt depuis la mise en place du confinement, les sites du constructeur automobile PSA de Metz, Trémery (Moselle) et Mulhouse (Haut-Rhin) ont prévu de redémarrer leur activité le 11 mai. Des mesures sanitaires drastiques ont été mises en place.

Site de construction automobile PSA à Trémery en Moselle.
Les sites PSA de Metz et Trémery s'apprêtent à rouvrir après une longue période de fermeture. — Photo : © Jonathan Nenich

Comme les autres sites français du groupe automobile PSA Peugeot (CA 2019 : 74,7 Mds€, 209 000 collaborateurs), ceux de Metz, Trémery (Moselle) et Mulhouse (Haut-Rhin) vont redémarrer progressivement à partir du 11 mai, date du début du déconfinement. Dans un communiqué, le constructeur automobile annonce avoir profité de la période de confinement pour mettre en place, via son service santé, un « protocole de sécurité renforcé » pour un retour au travail en sécurité, partagé avec les organisations syndicales représentatives des sites.

Chaque point a aussi été validé par des audits avant d’être entériné. Entre autres, un contrôle de la température sera effectué avant toute entrée sur site, des masques ainsi que du gel hydroalcoolique seront donnés aux salariés. Un marquage au sol a été installé dans toutes les zones du site afin de pouvoir respecter les distances réglementaires.

Une réouverture dictée par l’activité commerciale

À l’arrêt depuis mi-mars, les sites PSA du Grand Est s’apprêtent donc à rouvrir, avec des salariés volontaires. 900 salariés sur les 4 500 des deux sites mosellans sont attendus. « Nous pouvons sereinement reprendre la fabrication de moteurs à Trémery et de boîtes de vitesses à Metz le 11 mai, de façon progressive et sécurisée », assure Marc Bauden, directeur du Pôle Industriel Trémery Metz. À Mulhouse, la forge, la fonderie, l’outillage, l’usine de mécanique et l’emboutissage seront les premières activités à reprendre, afin de produire « des pièces de liaisons au sol, de freinage, de boîtes de vitesses, de moteurs et des pièces de structure », indique Thierry Robert, directeur du Pôle de Mulhouse.

Des « référents protocole » auront pour mission quotidienne de vérifier sur site l’application des mesures et gestes barrières, ainsi que de mettre en place les actions correctives si nécessaire. Ces équipiers assureront aussi des formations au protocole sanitaire aux employés du groupe.

« L’activité industrielle étant tirée par l’activité commerciale, nous relançons de manière progressive et sécurisée notre appareil industriel pour fabriquer les voitures attendues par nos clients », explique Yann Vincent, directeur industriel du Groupe PSA dans le communiqué. En France, le groupe automobile a donc arrêté la date du 11 mai en tenant compte du contexte commercial du pays (déconfinement, réouverture des concessions et situation commerciale de chaque modèle).

Site de construction automobile PSA à Trémery en Moselle.
Les sites PSA de Metz et Trémery s'apprêtent à rouvrir après une longue période de fermeture. — Photo : © Jonathan Nenich

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail