Nantes

Naval

Naval Group imprime en 3D les systèmes de propulsion de demain

Par Caroline Scribe, le 21 juin 2018

Comment concevoir et produire plus vite les équipements des navires militaires de demain pour faire la différence face à la concurrence ? Naval Group et son site d'Indret (Loire-Atlantique) répondent à cette problématique par l'innovation. Ils ont ainsi mis au point, en partenariat avec l'École Centrale de Nantes, un nouveau procédé de fabrication additive sur fils métalliques pour produire des pales d'hélice de grande dimension.

Naval Group et l'Ecole Centrale de Nantes ont imprimé en 3 D une pale d'hélice destinée à des navires militaires.
Naval Group et l'Ecole Centrale de Nantes ont imprimé en 3 D une pale d'hélice destinée à des navires militaires. — Photo : Naval Group

« À date, nous sommes les seuls à utiliser la fabrication additive sur fils métalliques. Nous avons mis ce procédé en place pour aller chercher des ruptures technologiques par rapport à nos procédés actuels. L'objectif est de concevoir et fabriquer plus vite afin de garder notre avance sur la concurrence, notamment chinoise. Les enjeux sont de faire en sorte que nos systèmes de propulsion fassent gagner les navires en autonomie, en puissance et en discrétion », explique Jean-Luc France, directeur du site Naval Group d'Indret (1 400 salariés).

Partenariat avec l'École Centrale de Nantes

C'est dans ce contexte que Naval Group a conclu un partenariat avec l'École Centrale de Nantes en 2016 pour mener conjointement des recherches, au sein du Joint Laboratory of Maritime Technology. L'impression du premier démonstrateur de pale d'hélice en fabrication additive sur fils métalliques à l'échelle 1 marque l'aboutissement de ces travaux.

Cette pale, de grande dimension et pesant plus de 300 kg, est destinée à des applications militaires. Grâce à un investissement d'1 M€ dans une nouvelle machine, les pales pourront être produites industriellement à partir de l'été 2019. Elles équiperont, dans un premier temps, des bâtiments de surface. « Avec la fabrication additive, nous divisons par deux le temps du process total de fabrication classique par moulage. On économise également de la matière car l'intérieur des pales est creux. Enfin, ce procédé ouvre un champ d'innovation important. Il permet de faire des choses que l'on ne sait pas faire aujourd'hui », commente Pierre Berg, responsable de l'innovation du site.

Si 67 % de l'activité du site d'Indret sont consacrés aux systèmes de propulsion nucléaire et 15 % aux systèmes de propulsion conventionnelle, 15 % sont dédiés à la recherche et développement, qui mobilise 20 M€ annuellement. Naval Group réalise un CA de 3,7 Mds € et compte 13 400 salariés.

Naval Group et l'Ecole Centrale de Nantes ont imprimé en 3 D une pale d'hélice destinée à des navires militaires.
Naval Group et l'Ecole Centrale de Nantes ont imprimé en 3 D une pale d'hélice destinée à des navires militaires. — Photo : Naval Group

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.