Nantes

Santé

L'hôpital privé Confluent imagine le service de chirurgie ambulatoire de demain

Par Caroline Scribe, le 08 décembre 2016

Issu de la fusion début novembre des Nouvelles Cliniques Nantaises et du Centre Catherine de Sienne, l’hôpital privé du Confluent a inauguré un service de chirurgie ambulatoire, totalement renouvelé, qui permet de gérer des flux importants tout en privilégiant le confort du patient et de l’accompagnement.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Issu de la fusion début novembre des Nouvelles Cliniques Nantaises et du Centre Catherine de Sienne, l’hôpital privé du Confluent a inauguré un service de chirurgie ambulatoire, totalement renouvelé, qui permet de gérer des flux importants tout en privilégiant le confort du patient et de l’accompagnement. « Nous avons conçu un circuit de soin innovant en poursuivant trois objectifs : raccourcir le parcours du patient dans l’espace et dans le temps (4heures), favoriser l’autonomie du patient, acteur de sa prise en charge, créer un environnement confortable et non stressant pour les patients, les accompagnants et les soignants », énumère Ronan Dubois, directeur général du groupe Confluent.

2,6 millions d’euros investis

Représentant un investissement de 2,6 millions d’euros (2,4 millions pour les travaux, 0,2 million pour l’équipement), ce nouveau service est destiné à accompagner la montée en puissance des interventions en ambulatoire.« La chirurgie ambulatoire représentait 32 % de notre activité il y a quatre ans, on tend vers 60 % cette année et les pouvoirs publics ont fixé l’objectif de 66 % d’ici 2020 », précise Ronan Dubois. La capacité d’accueil du service est de 50 à 80 patients par jour pour des pathologies relevant du domaine de l’ophtalmologie, de l’ORL et de la chirurgie de la main.

Un univers apaisant

Conçu en collaboration avec le cabinet d’architecture nantais AIA, le nouvel espace de 900m² casse les codes de l’hôpital en s’inspirant de l’atmosphère de l’hôtellerie et des spas pour créer des ambiances confortables, apaisantes et rassurantes. Les patients reçoivent ainsi les soins pré et post opératoires dans quatre îlots de six cocons à l’ambiance feutrée. Les aménagements ont été confiés à des entreprises régionales : Sotec Médical pour les fauteuils, Comec à Cholet pour les menuiseries.

Nouvelles technologies

Les nouvelles technologies sont également largement mises à contribution au service des soignants et des patients.Tout le matériel médical, embarqué sur les chariots (tensiomètres…) est connecté directement au système d’information de l’hôpital, générant un gain de temps.

Un système d’authentification unique par badge permet aux soignants de se connecter et d’accéder directement aux informations sur les patients. L’application " Happy Ambu " permet aux accompagnants de suivre les étapes de l’hospitalisation de leurs proches sur leur smartphone ou sur l’un des écrans tactiles des salles d’attente.

Deux projets de services ambulatoires

Ce nouveau concept de chirurgie ambulatoire devait être dupliqué en décembre 2017 dans un « Cardio Lounge » à l’attention des patients venant faire une coronographie et en 2018 dans le service de chimiothérapie ambulatoire.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.