Nantes

Technologies

Le robot de la start-up nantaise Suitee Cobotics à l’assaut des grandes surfaces

Par Cyril Raineau, le 06 janvier 2021

La start-up nantaise Suitee Cobotics conçoit et commercialise un robot d’assistance, autonome, facilitant le travail des employés de la grande distribution. Une première machine qui pourrait en annoncer d’autres à destination de l’hôtellerie ou des établissements de santé.

Le robot a pour fonction de de transporter des produits, par exemple de la réserve aux rayons d’un magasin ou dans l’espace drive d’un supermarché.
Le robot a pour fonction de transporter des produits, par exemple de la réserve aux rayons d’un magasin ou dans l’espace drive d’un supermarché, ou encore des cartons. — Photo : Suitee Cobotics

Un robot qui aide les équipes de la grande distribution à réduire leur fatigue et à se consacrer à d’autres tâches que la manutention : la première machine conçue par la start-up Suitee Cobotics à Saint-Luce-sur-Loire en périphérie de Nantes, vient d’être adoptée par les salariés de l’Hyper U de Guichen, au sud de Rennes. Un deuxième robot sera livré fin janvier au Super U de Saint-Jean-de-Monts en Vendée.

Pesant 130 kg, mesurant 1,2 m sur 90 cm au sol pour 1,8 m de hauteur, le robot peut transporter jusqu’à 200 kg de marchandises. Sur roues, dessiné avec des designers et programmé, il a pour fonction de transporter, seul, des produits, par exemple de la réserve aux rayons d’un magasin. Autre tâche qui lui est dévolue, collecter et transporter les cartons.

D’abord pensé pour le drive

L’idée de départ repose sur le développement du drive dans la grande distribution, une offre « qui a connu une accélération entre 2010 et 2016, entraînant des problématiques de pénibilité et de productivité pour les salariés », se souvient Pierre Legendre, cofondateur de la start-up. À l’époque, il travaille pour U GIE-Iris à Carquefou, société gérant l’informatique de Système U. C’est là qu’il fait la connaissance de Benjamin Loize, le deuxième fondateur de Suitee Cobotics.

Début 2016, un programme d’innovation est initié au sein de U GIE-Iris et une équipe de six salariés, pour répondre au défi du développement du drive, se lance dans la conception d’un robot. « Nous avions créé un prototype destiné à épauler les employés. » Mais en 2018, le programme d’innovation stoppe, l’activité de Système U n’étant pas de concevoir des machines.

Pierre Legendre et Benjamin Loize décident alors de se lancer dans l’entrepreneuriat. Ainsi naît, en octobre 2018, Suitee Cobotics qui compte aujourd’hui quatre collaborateurs. « Nous nous sommes lancés avec la bienveillance de Système U, observe Pierre Legendre, nous sommes du reste toujours en contact avec l’enseigne. » S’appuyant sur le prototype qu’ils avaient développé « et qui finalement n’était pas adapté », les deux hommes remettent à plat tout le projet pour, en octobre 2020, commercialiser leur nouveau robot.

D’autres secteurs d’activité ciblés

Le premier marché visé par la start-up est la grande distribution, « un métier que nous connaissons et où nous avons des contacts. » La marche suivante : viser d’autres secteurs. « Il existe beaucoup de métiers où on déplace un produit d’un endroit à un autre, par exemple dans l’hôtellerie, dans les établissements de santé où l’on véhicule des plateaux-repas aux patients », note Pierre Legendre. Et Benjamin Loize de poursuivre : « Ce qui est important est l’algorithme et l’intelligence du robot. On peut donc imaginer développer d’autres machines avec des châssis différents de celui qui équipe la machine actuelle pour ces secteurs, mais aussi le tourisme, les aéroports…  ». Quant à leurs ambitions sur le long terme, les deux dirigeants restent discrets : « Nous pensons croissance raisonnable et contrôlée, car nous souhaitons prioriser dans un premier temps le déploiement et l’intégration du robot. »

Le robot a pour fonction de de transporter des produits, par exemple de la réserve aux rayons d’un magasin ou dans l’espace drive d’un supermarché.
Le robot a pour fonction de transporter des produits, par exemple de la réserve aux rayons d’un magasin ou dans l’espace drive d’un supermarché, ou encore des cartons. — Photo : Suitee Cobotics

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail