Loire-Atlantique

Transport

Groupe Douaud teste l'intelligence artificielle pour optimiser ses transports

Par Amandine Dubiez, le 01 février 2021

Le groupe Douaud a décidé de tester l’intelligence artificielle afin d’optimiser les tournées de ses 400 véhicules. Ce test, s’il s’avère concluant, serait l’une des premières solutions d’IA développée sur le marché des transporteurs.

Le logiciel sur lequel travaillent au quotidien les exploitants du transporteur basé à Gétigné, en Loire-Atlantique.
Le logiciel sur lequel travaillent au quotidien les exploitants du transporteur basé à Gétigné, en Loire-Atlantique. — Photo : Groupe Douaud

Est-ce qu’une intelligence artificielle peut organiser les tournées de 400 chauffeurs routiers ? C’est la question à laquelle tente de répondre le transporteur Douaud (500 salariés, 62 M€ de CA), basé à Gétigné dans le vignoble nantais. Le PDG de cette entreprise familiale, Philippe Chemin, a lancé la démarche en dépit d’une année 2020 difficile, marquée par une baisse de 5 % du chiffre d’affaires. L’enjeu : répondre à la demande de clients de plus en plus demandeurs de reporting et de données, et surtout soulager la charge de travail des 26 exploitants qui ont pour mission d’établir les tournées des chauffeurs routiers. Ils doivent au quotidien trier les commandes, établir les tournées tout en gérant les aléas de dernière minute : une circulation difficile, des conditions météo qui ralentissent le trafic, sans parler des contraintes horaires des clients et de la réglementation sociale à respecter.

Au sein du groupe, une grande partie de la productivité dépend de cette petite équipe. " C’est un métier stressant, les exploitants doivent arbitrer en permanence, il faut être réactif ", constate Philippe Chemin. Pour les soutenir dans leur mission, le dirigeant a eu l’idée d’investir dans un programme d’intelligence artificielle. Son objectif : enlever les tâches lourdes, chronophages, pour que l’exploitant ait plus de temps disponible. " On voudrait que l’IA soit une machine à scénarios, qui facilite la prise de décision de l’exploitant ", précise le dirigeant. " On n’est pas sûr du résultat, cette IA doit être au service de l’exploitation et non l’inverse ", ajoute-t-il.

Une preuve de concept à l’été 2021

Pour le moment, aucun logiciel n’existe sur le marché des transporteurs. Et rien ne garantit que la solution testée permette de gagner en temps et en rentabilité. Le groupe Douaud est épaulé depuis un an dans sa mission par le Pôle Achats Supply Chain Atlantique (Pasca), une association qui accompagne les sociétés ligériennes dans leurs projets de développement de performance et d’optimisation des chaînes logistiques. Le projet, estimé entre 80 000 et 100 000 euros, est soutenu financièrement par le Fonds Pays de la Loire Territoires d’Innovation, alimenté par le conseil régional et Bpifrance.

Première étape : récolter toutes les données de l’entreprise qui alimenteront l’intelligence artificielle. Puis, l’équipe de Pasca va choisir un prestataire informatique qui pourra l’accompagner avec pour objectif de sortir une preuve de concept cet été. Si le programme s’avère efficace, le groupe Douaud pourra ajouter cette brique technologique à son application développée depuis trois ans, Nopaper qui permet au client de déposer sa commande, de la suivre jusqu’à la facturation.

Ce nouveau développement pourra apporter un sérieux avantage concurrentiel au transporteur et diminuer ses rejets CO2. Pour autant, le dirigeant reste prudent et sait que ce développement prendra du temps.

Le logiciel sur lequel travaillent au quotidien les exploitants du transporteur basé à Gétigné, en Loire-Atlantique.
Le logiciel sur lequel travaillent au quotidien les exploitants du transporteur basé à Gétigné, en Loire-Atlantique. — Photo : Groupe Douaud

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail