Nantes

Formation

Comment Worklab a réussi grâce à son blog

Par Amandine Dubiez, le 28 mars 2019

Quatre ans après sa création, le cabinet de formation nantais Worklab dépasse le million d'euros de chiffre d'affaires, sans avoir mené la moindre opération de prospection commerciale. Cette PME, qui forme les salariés à mieux organiser leurs réunions de travail, capte ses clients uniquement grâce à son blog.

Worklab a organisé plus de 270 ateliers collaboratifs depuis sa création en 2014.
Worklab a organisé plus de 270 ateliers collaboratifs depuis sa création en 2014. — Photo : Worklab

Quatre ans après sa création, Worklab (1 M€ de CA, 8 salariés) s’apprête à s’installer dans des nouveaux locaux de 200 m² dans le quartier Euronantes et cherche à recruter quatre collaborateurs pour répondre à la demande croissante de ses clients. Ces nouvelles recrues auront la mission d’aller partout en France former des collaborateurs de grands groupes, PME ou collectivités à l’art de réussir ses réunions de travail. En tout, Worklab a mené 270 ateliers collaboratifs pour La Banque Postale, OVH, EDF, mais aussi des organismes publics, comme la métropole de Rennes, le Département d’Ille-et-Vilaine, ou des PME.

Un blog pour capter les prospects

Chaque formation est différente, mais le principe reste le même. Il s’agit d’aider les entreprises à faire émerger des solutions, construire un plan d’action, bâtir une vision commune. Worklab leur apprend à bannir le classique Powerpoint pour des techniques d’animations de réunions plus efficaces. « On utilise beaucoup le jeu, mais aussi le visuel. Au lieu de réfléchir à l’analyse Swot (un outil permettant de bâtir une stratégie d'entreprise, NDLR) par écrit par exemple, on la dessine en représentant un bateau pour symboliser l’entreprise, un requin qui symbolise les risques, une île qui représente l’objectif, etc. », explique le cofondateur Sacha Lopez. « Car on n’apprend pas à collaborer. À l’école, cela s’appelle tricher ! », poursuit-il.

La moitié des près de 80 outils d’animation de réunions qu’utilise Worklab est compilée dans un livre, le Guide de survie aux réunions (éditions Pearson), écrit par les fondateurs, vendu à 3 500 exemplaires, et un blog, "Life is a serious game", qui compte 20 000 abonnés. C’est grâce à ces médias que Worklab capte ses prospects. « 90 % des clients nous ont contactés via le blog », remarque Sacha Lopez.

Le "Marmiton" du collaboratif

C’est lui qui écrit les posts du blog, toutes les semaines, avec son associé David Lemesle : "Comment approfondir une idée après un brainstorming ?", "Le secret pour réussir son atelier collaboratif" ou encore, plus léger, " Réunion de famille vs. atelier collaboratif : comment recevoir ses invités", chaque post, illustré avec des fiches pratiques, est lu 800 fois en moyenne, grâce aux relais sur le groupe Facebook, qui compte 1 500 abonnés, et à l'e-mailing. L’idée leur est venue alors qu’ils travaillaient tous les deux en tant que consultants pour un grand groupe informatique. « On nous avait confié la mission d’aider la Banque Postale à rendre ses réunions plus efficaces », raconte Sacha Lopez.

Ils se mettent à raconter leur expérience et à donner leurs trucs et astuces sur un blog. « Ce ne sont pas des techniques nouvelles : elles existent depuis des années au sein des grands groupes du CAC 40 », observe le codirigeant. Lui a eu l’idée de les rendre accessibles à un plus grand public. « L’idée était d’être le "Marmiton" du collaboratif, de mettre des recettes de cuisine. » Une générosité qui permet de créer une communauté, devenue la clientèle de Worklab.

Worklab a organisé plus de 270 ateliers collaboratifs depuis sa création en 2014.
Worklab a organisé plus de 270 ateliers collaboratifs depuis sa création en 2014. — Photo : Worklab

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.