Loire

Santé

Comment Stephanix entend poursuivre son ascension dans la radiologie

Par Gilles Cayuela, le 17 octobre 2019

Après être passé de 30 à 47 M€ de chiffre d’affaires sur les dix dernières années, le distributeur et fabricant de matériels de radiologie Stephanix ambitionne d’aller chercher 20 M€ supplémentaires sous cinq ans en doublant sa production de tables de radiologie télécommandées.

Le directeur général de Stephanix, Yannick Chapotot, compte sur la nouvelle table de radiologie Dynamia pour poursuivre sa croissance à l'export.
Le directeur général de Stephanix, Yannick Chapotot, compte sur la nouvelle table de radiologie Dynamia pour poursuivre sa croissance à l'export. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Entré dans le giron du groupe Sedecal en 2001, Stephanix a vu son chiffre d’affaires croître de 30 M€ en 2008 à 47 M€ en 2018. Dix ans d’une croissance assez phénoménale que le spécialiste de la radiographie doit en partie à son pôle imagerie de la femme. Distributeur exclusif en France des tables de mammographie du géant américain Hologic (3,21 Md$ de CA en 2018), l’entreprise de la Ricamarie (Loire) a vu arriver en 2008 une nouvelle technologie : la tommosynthèse. « Cette technologie révolutionnaire, qui permet d’aboutir à une image en 3D du sein a permis d’améliorer de 30 % la détection des cancers », explique Yannick Chapotot, le directeur général de Stephanix.

Pour la PME ligérienne, qui emploie 165 salariés, cette nouvelle technologie a surtout été un véritable accélérateur de croissance. Un accélérateur qui lui a permis de s’imposer comme le leader de l’imagerie de la femme en France. « Nous détenons entre 35 et 40 % de parts de marché en France. Cela représente pour nous 10 M€ de chiffre d’affaires par an auquel il faut rajouter environ 4 M€ de services associés en maintenance et SAV. L’imagerie de la femme représente donc une part importante de notre croissance mais ce n’est pas la seule », développe le dirigeant.

Une nouvelle table de radiologie télécommandée

En effet, outre son activité de distributeur, Stephanix est aussi fabricant de tables de radiologie télécommandées. « En France, nous commercialisons nos tables de radiologie en direct auprès des hôpitaux, cliniques et radiologues libéraux. À l’export, nous avons deux canaux de distribution : des distributeurs qui commercialisent nos produits sous la marque Stephanix et des OEM (Original Equipment Manufacturing), qui sont en fait des fournisseurs de matériels à qui nous vendons nos produits en marque blanche », détaille Yannick Chapotot.

Pour poursuivre le développement de son activité de fabricant, qui pèse aujourd’hui 20 M€ de chiffre d’affaires dont 50 % à l’export, Stephanix vient de sortir une nouvelle table baptisée Dynamia. Présentée en avant-première aux journées francophones de radiologie (du 11 au 14 octobre à Paris), cette innovation aura nécessité trois années de R & D et 1,5 M€ d’investissement. Dotée des dernières technologies numériques et d’une plus grande facilité de brancardage du patient, cette nouvelle table est au cœur de la stratégie de développement de Stephanix, notamment à l’international.

Doubler la production sous cinq ans

« Jusqu’en 2018, nous avons fait notre croissance essentiellement en France avec notre pôle imagerie de la femme et nos propres produits. Mais nous sommes arrivés à un tel niveau qu’il sera difficile de faire beaucoup mieux que ce que l’on fait déjà. Notre croissance passera donc désormais par l’international et notre nouvelle table devrait nous y aider », argumente Yannick Chapotot.

Répondant parfaitement aux critères des appels d’offres à l’étranger, la table Dynamia devrait donc être le nouveau moteur de croissance de Stephanix, qui prévoit de doubler sa production sous cinq ans. « L’objectif est de passer de 100 à 200 tables produites par an et d’atteindre ainsi les 67 M€ de chiffre d’affaires. Ce qui devrait nous conduire à embaucher une vingtaine de personnes supplémentaires avec bien entendu aussi des répercussions en termes d’emplois pour nos sous-traitants », conclut Yannick Chapotot.

Le directeur général de Stephanix, Yannick Chapotot, compte sur la nouvelle table de radiologie Dynamia pour poursuivre sa croissance à l'export.
Le directeur général de Stephanix, Yannick Chapotot, compte sur la nouvelle table de radiologie Dynamia pour poursuivre sa croissance à l'export. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.