Bas-Rhin

Industrie

Mecatherm offensif dans les pays émergents

Par Adelise Foucault, le 11 juillet 2018

Mecatherm, fabricant de lignes de production pour boulangeries industrielles basé à Barembach (Bas-Rhin), a finalisé l'année dernière un plan de transformation de l'entreprise visant à lui permettre de renouer avec la croissance. Les efforts portent notamment sur le développement des marchés émergents - Afrique en tête.

Mecatherm observe depuis la fin du premier semestre 2017 un rebond commercial grâce au repositionnement stratégique opéré, avec une politique de strict contrôle des coûts, des investissements dans les services, la digitalisation et l’innovation technologique. — Photo : © Mecatherm

Le fabricant de lignes de production automatiques pour boulangeries industrielles Mecatherm (groupe Wendel), basé à Barembach, a bouclé en 2017 un vaste plan de transformation visant à s’adapter aux nouvelles exigences de son secteur. Chahuté par une concurrence accrue dans la fabrication industrielle des pains "standard" dans les pays dits matures, l’industriel (420 salariés dont 300 en Alsace et 120 en Anjou) a dû faire face ces dernières années à un ralentissement des commandes qui s’est encore traduit par un recul de 29 % de son chiffre d’affaires, à 84,3 M€ en 2017, avec une marge réduite (8,6 % du CA en 2017 contre 11,5 % en 2016). En 2014, le chiffre d’affaires de Mecatherm avait atteint les 104,7 M€.

Un repositionnement qui porte ses fruits

Cependant, l’entreprise observe depuis la fin du premier semestre 2017 un rebond commercial grâce au repositionnement stratégique opéré, avec une politique de strict contrôle des coûts, des investissements dans les services, la digitalisation et l’innovation technologique. « Nous avons fait évoluer nos lignes de production pour permettre à nos clients historiques d’améliorer la qualité de leur pain en redonnant de la valeur à la production de la baguette standard », pointe Olivier Sergent, président de Mecatherm. Nous devons aujourd’hui faire face à une durée de vie plus courte des produits, ce qui nécessite des lignes performantes en matière de "time-to-market" », ajoute-t-il. Mecatherm a également travaillé à rendre ses lignes plus flexibles et modulables, pour s’adapter à la diversification des productions (pains traditionnels de certains pays, pains spéciaux, viennoiseries, pâtisseries…), générant plus de valeur ajoutée pour ses clients industriels.

Une offre dédiée aux marchés émergents

L’entreprise, qui réalise 85 % de son chiffre d’affaires à l’export, a également axé ses efforts commerciaux dans les pays émergents, particulièrement en Afrique, où elle bénéficie d’une solide expérience dans l’installation de lignes de production. En 2017, l’industriel a notamment contribué à la création de la plus grande usine de fabrication de pain du Mozambique. Quatre lignes ont été livrées sur le site installé près de la capitale Maputo, qui emploie 1 200 personnes et dispose d’une capacité de production de 1,8 million de pains par jour.

Pour aller plus loin, Mecatherm vient de lancer une offre packagée, « The baguette factory », sur laquelle elle mise beaucoup pour se différencier de la concurrence. Il s’agit d’une solution clé en main d'industrialisation de la production de baguettes, dédiée au marché africain. Le « package » comprend une ligne de production automatisée disposant d’une chaudière, d’une production d'air comprimé ou encore d’un refroidisseur d'eau, capable de tourner avec une équipe réduite à trois personnes. Mecatherm apporte également son savoir-faire dans la gestion du projet, le montage et la mise en route de la ligne et la formation et l’assistance après-vente.

Selon les besoins, l’industriel peut se charger de l'étude de faisabilité, la recherche de financements, en passant par une aide au recrutement afin de trouver les directeurs d'usine capables de gérer un tel projet, et par une multitude d’autres services après-vente. « The Baguette Factory s'appuie sur un réseau de partenaires solides et reconnus, tel que Bpifrance. Notre offre permet aux investisseurs de tabler sur un retour sur investissement entre 3 et 5 ans », assure Olivier Sergent. « Les retours de nos prospects sont extrêmement favorables », se félicite-t-il.

Une nouvelle image

« Dans ce contexte d’amélioration de la performance commerciale – supporté par un carnet de commandes en augmentation, et d’optimisation continue des coûts, l’année 2018 est attendue en croissance tant au niveau du chiffre d’affaires que des marges », a annoncé le groupe Wendel lors de la publication de ses résultats 2017. « 2018 s'annonce comme une année importante. Nous nous apprêtons à franchir un nouveau cap et à passer à la vitesse supérieure, confirme Olivier Sergent. Cela passe par un renforcement des équipes pour disposer d'une force commerciale puissante, par le lancement de nouveaux produits et par la mise en place d'une nouvelle image, en adéquation avec la dynamique et le rayonnement de la société ». L’entreprise a en effet remis à plat son identité visuelle – dévoilée lors du salon Europain qui s’est tenu début février à Paris - et refondu son site internet en ce début d’année.

Mecatherm observe depuis la fin du premier semestre 2017 un rebond commercial grâce au repositionnement stratégique opéré, avec une politique de strict contrôle des coûts, des investissements dans les services, la digitalisation et l’innovation technologique. — Photo : © Mecatherm