Chimie

Les usines de Solvay dans le Haut-Rhin et en Auvergne-Rhône-Alpes cédées à BASF

Par La rédaction, le 19 septembre 2017

En pleine transformation, le groupe chimique Solvay a annoncé la cession de son activité polyamides à l'Allemand BASF. Les sites de production français de Chalampé (Haut-Rhin), Saint-Fons Belle-Etoile (Rhône) et Valence (Drôme) sont concernés.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

S’affirmer comme un groupe de chimie à haute valeur ajoutée, c'est l'ambition du géant Solvay (CA 2016 : 10,9 milliards d’euros, 27 000 salariés dont 2 400 en France) en cédant son activité polyamides à l'Allemand BASF. Il entend désormais se concentrer sur les matériaux composites entrant dans la fabrication de pièces aéronautiques, automobiles et électroniques. Selon les modalités de l'accord, la transaction est basée sur une valeur d’entreprise de 1,6 milliard d'euros et devrait rapporter 1,1 milliard net, a annoncé Solvay le 19 septembre.

L'activité polyamides (des plastiques comme le Nylon notamment) compte trois sites de production en France, qui seront cédés à BASF après la finalisation de la cession : Chalampé (Haut-Rhin), spécialisé dans la production de sel nylon et qui comptait environ 1 000 salariés en 2016 ; Saint-Fons Belle-Etoile (Rhône), qui compte quelque 580 collaborateurs ; et Valence (Drôme), 150 salariés. Solvay emploie au total 1 350 salariés en Auvergne-Rhône-Alpes.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition