Strasbourg

Santé

Biosynex : la biotech triple sa surface au Parc d’innovation d'Illkirch

Par Lucie Dupin, le 20 juin 2018

La biotech Biosynex vient d'inaugurer son nouveau siège situé dans le Parc d'innovation à Illkirch. La société en pleine croissance triple ainsi ses surfaces de R&D et production et internalise sa logistique.

La biotech Biosynex, présidée par Larry Abensur, occupe l’ancien site de la société Avnet Magirus au Parc d’innovation à Illkirch.
La biotech Biosynex, présidée par Larry Abensur, occupe l’ancien site de la société Avnet Magirus au Parc d’innovation à Illkirch. — Photo : Biosynex SA

Créée en 2005 et cotée sur le marché Euronext Growth à Paris, la biotech Biosynex conçoit, fabrique et distribue des tests de diagnostic rapide. Pour accompagner la progression de son activité (+1384 % de croissance en quatre ans selon Deloitte-In Extenso), Biosynex (128 personnes ; CA 2017 : 30,5 M€) vient d'inaugurer son nouveau site situé à Illkirch sur le Parc d’innovation. Précédemment implantée à Eckbolsheim dans le Parc des forges, la société dispose désormais de 13.500 m² et triple ainsi ses surfaces de R&D, production et logistique.

Biosynex regroupe par la même occasion l’ensemble de ses structures jusque-là présentes en Alsace mais aussi en Ile-de-France et à Angers. En effet, la biotech a procédé à la reprise du distributeur Prodiag en 2015. En 2016, le fonds de commerce de Fumouze, société de diagnostic par tests rapides, mais aussi le laboratoire Magnien, spécialisé dans les appareils de mesures, sont également passés sous le giron de Biosynex. La société de biotechnologie avait ainsi pu « renforcer sa présence sur deux types de marchés, le marché professionnel dans les hôpitaux et les laboratoires ainsi que le marché des auto-tests et des doctor-tests utilisés par les médecins. Ces deux dernières années, nous avons restructuré le groupe pour en faire une seule entité », explique Larry Abensur, P-dg de Biosynex.

Développer l’activité parasitologie microbiologie

La société Biosynex s’adresse à ses clients tels que les pharmacies, les laboratoires d’analyse, les hôpitaux, les centres de dépistage, l’international à travers des ONG et des fondations qui mènent des opérations humanitaires dans les pays émergents. L’activité est réalisée à 70 % sur les marchés français et à 30 % à l’export.

« L’objectif d’ici à trois ans est de porter ce ratio à 50-50 sur l’ensemble de nos activités. Celles-ci se répartissent à tiers égaux entre les activités de tests de diagnostic rapide et tests bandelette pour l’obstétrique et l’infectieux, les activités de recherche issues des acquisitions précédentes et l’activité de microbiologie et parasitologie que nous sommes en train de développer », précise Larry Abensur. 

Internaliser la logistique

Jusqu’alors sous-traitée, l’activité logistique est internalisée à l’occasion de cette nouvelle implantation. « Lorsque nous étions sur plusieurs sites, cela pouvait paraître complexe de coordonner l’ensemble de la logistique. Désormais, nous disposons sur le nouveau site d’un entrepôt dédié, ce qui nous permet d’internaliser à 100 % la logistique. Nous sommes ainsi au plus près des clients pour leur offrir un service réactif et éviter les erreurs », décrit Larry Abensur, dont la société recrute actuellement une dizaine de personnes pour étoffer les équipes commerciales, de techniciens, de chercheurs, ou encore de préparateurs de commandes.

La biotech Biosynex, présidée par Larry Abensur, occupe l’ancien site de la société Avnet Magirus au Parc d’innovation à Illkirch.
La biotech Biosynex, présidée par Larry Abensur, occupe l’ancien site de la société Avnet Magirus au Parc d’innovation à Illkirch. — Photo : Biosynex SA

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.