Calvados

Innovation

Cotral invente l’oreille augmentée

Par Isabelle Evrard, le 30 mars 2018

L’équipe de Cotral, laboratoire spécialisé dans la protection auditive, s’est rendue au dernier CES de Las Vegas afin d’y présenter le dernier né du laboratoire : Bionear, une oreillette intelligente qui permet de contrôler l’environnement sonore. La technologie est en cours de test dans les rangs de l’Armée de terre.

Bionear, un dispositif intra-auriculaire intelligent qui permet de contrôler son environnement sonore
Bionear, un dispositif intra-auriculaire intelligent qui permet de contrôler son environnement sonore — Photo : Cotral Communication

Trois Français sur cinq se plaignent du bruit au travail et pas seulement les ouvriers du bâtiment. Comment communiquer lorsque l’on travaille en milieu bruyant ? Un véritable challenge lorsque l’on on sait que statistiquement, entre 30 et 86 min sont perdues par personne et par jour à cause du bruit et des interruptions sur le lieu de travail.

C’est le défi qu’a relevé le laboratoire Cotral basé à Condé-en-Normandie (Calvados) et spécialisé dans la protection auditive. L’entreprise, qui développe depuis vingt-cinq ans des bouchons d’oreille moulés sur mesure, lance une nouvelle technologie innovante : Bionear, un dispositif intra-auriculaire intelligent qui permet de contrôler son environnement sonore, de communiquer en milieu bruyant avec le meilleur niveau d’intelligibilité possible, et également de piloter des équipements connectés. « L’écouteur est réalisé sur mesure et se positionne dans le conduit auditif », explique Arnaud Leboucher, responsable marketing de Cotral, « truffé de capteurs, il permet à son utilisateur d’interagir avec l’environnement sans être gêné par le bruit. La voix est directement captée à travers les vibrations du tympan et restituée dans le conduit auditif grâce à des algorithmes. »

Intégrer à terme des commandes vocales

Bionear filtre entre 15 et 30 décibels mais peut également s’adapter aux pics de bruits extrêmes : « En cas de déflagration ou d’une presse qui se met en marche d’un seul coup par exemple. En quelques millièmes de secondes, Bionear va bloquer le pic de son. »

Le système a été développé en partenariat avec l’Institut Saint-Louis (ISL), laboratoire de recherche militaire : « Il est encore en cours de tests dans les rangs de l'Armée de Terre. Beaucoup de défis restent à relever, comme la possibilité d’intégrer des commandes vocales qui permettront de piloter les robots et les machines dans un environnement bruyant. »

Le laboratoire, qui travaille depuis deux ans sur cette oreillette intelligente, cherche également comment Bionear pourrait interagir avec les travailleurs isolés grâce à des capteurs de vie intégrés : « tout en restant concentré, l’opérateur pourra ainsi être alerté d’un danger potentiel ou de besoin d’assistance dans le cadre d’une opération complexe, et ce même dans un environnement bruyant. Le système pourra collecter des données de vie –rythme cardiaque, positions, gestes effectués- qui enrichiront le big data de l’entreprise pour une meilleure productivité et un bien-être accru du salarié en diminuant son stress sur le poste de travail. »

L’équipe de Cotral a présenté son prototype au dernier CES de Las Vegas et a pu d’ores et déjà nouer des contacts avec de grands groupes industriels français et européens en quête d’innovations pour leur usine du futur 4.0.

Se développer à l’international

Laurent Capellari, PDG de Cotral souhaite développer le chiffre d'affaires de son entreprise à l'export
Laurent Capellari, PDG de Cotral souhaite développer le chiffre d'affaires de son entreprise à l'export - Photo : Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

« Nous ne sommes pas suffisamment performants à l’export », reconnait le PDG, Laurent Capellari, « la partie export ne représente encore que 20 % de notre chiffre d’affaires.  Notre souhaitons est d’inverser la tendance et faire 80 % de notre chiffre d’affaires à l’export et 20 % en France. Notre travail étant basé sur la proximité clients puisque nous prenons les empreintes auditives sur place, nous sommes en recherche de partenariat avec des sociétés à l’international qui font exactement le même métier, avec notre organisation. » Cotral travaille sur la concrétisation de partenariats avec l’Italie, l’Espagne, la Corée et le Japon pour 2018-2019. « C’est en bonne voie, en revanche, avec les Etats-Unis, nous n’avons eu que des résultats négatifs ! »

Aujourd’hui, deux millions de salariés répartis dans 31 000 entreprises portent des protections Cotral au quotidien. 700 à 800 paires de protection auditive sont expédiées chaque jour.

Depuis quelques mois, le Laboratoire Cotral s'est aussi intéressé à une autre population de travailleurs : les occupants des open-space et bureaux partagés. Il propose aux des salariés du tertiaire de s’équiper en « réducteur de bruit » Clear pour diminuer la gêne sonore dans les bureaux. Des premiers tests ont été effectués dans les centres d’appels et ont montré d’excellents retours de la part des porteurs.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail