Services

Brezhoweb : La WebTV prête à exporter son savoir-faire

Par Violaine Pondard, le 05 novembre 2010

Conventionnée CSA depuis cet été, la chaîne de télévision en breton sur le net Brezhoweb, acquière enfin une reconnaissance de ses pairs. D'ailleurs, le modèle plaît tant qu'il sera bientôt exportable dans d'autres régions de France.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Si son créneau c'est la langue bretonne, Lionel Buannic ne brandit pourtant pas l'étendard rayé. Ce que cet animateur-producteur tente de faire valoir par le biais de Brezhoweb, webTV 100% en langue bretonne, c'est l'apprentissage d'une langue régionale au coeur de l'Europe.




Grille de programme enrichie

En insufflant à ses 60 à 80heures de programmes frais par an une touche de modernité, la Bretonne attitude sort des codes traditionnels de la région. Exit le Triskell et l'hermine. Ici, on défend une culture bretonne ouverte sur le monde, les nouvelles technologies et les hommes. Bien que la cible soit très réduite - 75.000 bretonnants de moins de 50 ans et un objectif de 10.000 visiteurs/foyers par mois - Brezhoweb souhaite contenter tous les publics avec un programme enrichi cette rentrée, en vidéo à la demande et en direct. À venir, doublé en breton: 26 épisodes d'Il était une fois l'homme, trois dessins animés de Noël et 23 épisodes de mangas, entre autres. Une exclusivité puisqu'ils n'ont même pas encore été doublés en français. La qualité de sa diffusion, réalisée depuis Etel, est montée en gamme grâce à la refonte du site internet par l'entreprise alréenne E-Déclic. La webTV est donc toujours disponible sur Mac et PC, et désormais sur Iphone, Ipad et bientôt Google TV.




L'Alsace et le Languedoc intéressés

Le modèle de cette webTV régionale, déjà récompensée de plusieurs prix et sélections officielles, a attiré l'attention de l'Alsace et du Languedoc qui se verraient bien reproduire le schéma sur leurs territoires. «Si l'on parvient à créer un réseau de chaînes régionales, cela pourra avoir un effet levier sur les subventions du CNC», complète Lionel Buannic. Car sans subventions, une telle aventure ne pourrait pas voir le jour. Dotée d'un budget de 260.550€, Brezhoweb vient de signer un contrat d'objectifs et de moyens pour une durée de trois ans avec le conseil Régional, les conseils généraux du Morbihan, du Finistère et des Côtes d'Armor. Si les objectifs sont qualitatifs, les moyens eux sont quantitatifs: 147.000€ de la Région, 20.000€ du Morbihan, 15.000€ du Finistère et 6.000€ des Côtes d'Armor. A cela s'ajoutent 13.400€ de recettes publicitaires et de sponsoring qui permettent de faire fonctionner Brezhoweb et son émission phare Webnoz qui entame sa cinquième saison. En 2009, la webTV a généré 1.500 jours d'intermittence pour 50 à 60 personnes. Et si Lionel Buannic est loin d'être philanthrope, il sait que Brezhoweb est une fenêtre ouverte sur les possibilités de création audiovisuelles. «Un laboratoire», comme il le dit lui-même, qui permet à sa société de production éditrice LBK, de proposer à ses clients des réalisations qui n'ont pas à rougir des grosses boîtes parisiennes. Les codes scénaristiques et les techniques d'écriture de la fiction inspirent le producteur pour ses réalisations auprès de clients comme le Cabinet Peterson ou Nexity...




Tél.: 02.30.30.02.21.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises