Loire-Atlantique

Plasturgie

Promoplast : La PME change de mains

Par S.V., le 02 décembre 2011

Venant de reprendre Promoplast, Jean-Filbert Roussel entend conserver ses parts de marché dans la pharmacie et se développer dans l'alimentaire.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Passation de témoin chez Promoplast. À la tête du fabricant de sacs publicitaires pour les commerçants depuis 2003, Patrick Marion part à la retraite. Lui succède Jean-Filbert Roussel, accompagné dans cette opération par Ouest Croissance et Sodero Gestion, qui prennent près de 40 % du capital de cette PME de Châteaubriant. Ce Parisien de 43 ans a évolué pendant vingt ans dans le monde de l'agroalimentaire. Il a occupé des postes de direction générale au sein des groupes Nestlé et Soufflet.

Près de 8 000 clients

Le voici désormais à la tête d'une PME de 140 salariés qui fabrique et commercialise des supports de communication personnalisés pour les commerces de proximité. Principalement des sacs et des emballages en petite série, mais aussi des objets publicitaires (calendriers, porte-clés, etc.). S'il a piloté des structures plus de trente fois plus grosses que Promoplast - la division meunerie de Soufflet pèse 500 millions d'euros de chiffre d'affaires, Jean-Filbert Roussel ne découvre pas le marché de l'entreprise, celui des petits commerces indépendants. Dans ses précédentes fonctions, il a eu à faire à une clientèle de boulangers, de restaurateurs, de snacks, etc.

« C'est une clientèle diffuse. Promoplast a en effet entre 7 000 et 8 000 clients. Ceux-ci ont besoin d'une offre de communication personnalisée qui puisse mettre en avant leurs savoir-faire qui constituent, à une période où les supermarchés et les franchises se développent, leur avantage concurrentiel », indique Jean-Filbert Roussel. Celui-ci table sur 3 à 5 % de croissance annuelle du chiffre d'affaires, la PME ayant dégagé, sur son exercice 2010, 14 millions d'euros de revenus.

Pharmacie et alimentaire

Pas question pour le repreneur de révolutionner la stratégie de Promoplast pour atteindre cet objectif. « Il convient de conserver notre coeur de métier, à savoir le marché de la pharmacie », indique t-il. Celui-ci représente les deux tiers de l'activité de la PME castelbriantaise, qui revendique le leadership français sur ce segment, avec 25 % de parts de marché.

Dans le même temps, Jean-Filbert Roussel entend diversifier la clientèle sur un segment qu'il connaît bien et qui, selon lui, représente un fort potentiel, celui des commerces alimentaires.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.