Vendée

Industrie

Daan Technologies et son mini lave-vaisselle Bob ne jettent pas l’éponge

Par Jéromine Doux, le 26 février 2020

Après plus d’un an de retard dans la livraison de ses mini lave-vaisselles, la société Daan Technologies va enfin pouvoir démarrer sa production. Elle s’installe à Cugand, en Vendée, et devrait livrer tous ses clients d’ici fin septembre.

Antoine Fichet et Damian Py, dirigeants de l'entreprise Daan Technologies en Vendée.
Antoine Fichet et Damian Py vont lancer la production de Bob, leur mini lave-vaisselle, avec plus d'un an de retard. — Photo : Daan Tech

« Nous sommes un peu inquiets face à l’épidémie de coronavirus. Nous avons des fournisseurs italiens donc nous espérons ne pas être trop impactés… » Après plus d’un an de déconvenues et autant de retard dans la livraison de ses mini lave-vaisselles appelés Bob, Damian Py, cofondateur de la société Daan Technologies, s’attend au pire. Il s’apprête enfin à démarrer la production des 5 700 mini lave-vaisselles commandés par ses clients, dans un local de 2 500 m² fraîchement déniché à Cugand, en Vendée. 11 salariés l’ont rejoint et leur nombre devrait passer à 30 cet été pour assurer la production. D’ici à fin septembre, tous les mini lave-vaisselles devraient être livrés, soit plus d’un an après la date prévue.

« Tant que S20 Industries n’était pas liquidé, nous ne pouvions rien faire »

Réinternaliser les process et trouver une usine

Car pour celui qui a créé le mini lave-vaisselle vendéen avec son associé Antoine Fichet, rien ne s’est passé comme prévu. La fabrication devait en effet être réalisée par la société de petit électroménager S20 Industries, à La Roche-sur-Yon. Mais les associés, qui avaient signé un contrat d’exclusivité avec S20 en avril 2019, ont appris un mois plus tard que leur partenaire industriel était placé en redressement judiciaire. Le début d’une longue attente pour les deux entrepreneurs. « Tant que S20 n’était pas liquidé, nous ne pouvions rien faire. Nous étions passibles de poursuite. On ne pouvait pas partir. » Le tribunal de commerce de La Roche-sur-Yon a finalement prononcé la liquidation judiciaire de S20 Industries le 16 juillet 2019. À ce moment-là, Damian Py et Antoine Fichet ont dû réinternaliser tous les process, ajuster leur stratégie et trouver leur propre usine. Mais, lassés d’attendre, 800 clients qui avaient précommandé un lave-vaisselle ont demandé à être remboursés.

4 millions d’euros réunis

Pendant plusieurs mois, Daan Tech a été hébergé à Aizenay dans des locaux « trop petits pour y envisager l’industrialisation de notre produit. » L’équipe, rejoint par l'ancien directeur technique et deux des ingénieurs de S20 Industries, s’y est créé un laboratoire, un bureau d’études, des bancs de test et un espace de stockage. « Nous avons continué à avancer sur les process, raconte Damian Py. Nous avons eu du mal à trouver une usine pour lancer la production. Nous voulions rester près de La Roche-sur-Yon mais nous n’avons pas trouvé de locaux assez grands. D’où la nécessité de s’installer à Cugand, près de Clisson. »

Bob, le mini lave-vaisselle vendéen est prêt à être industrialisé
Bob, le mini lave-vaisselle vendéen est prêt à être industrialisé - Photo : Bob

Et si la jeune société pensait pouvoir livrer ses clients en décembre 2019, elle a, à nouveau, été contrainte d’allonger ses délais. En cause : la prudence des banques. « Nous avons levé 700 000 € en avril 2019 auprès du réseau d’investisseurs local Abab et d’investisseurs privés. » Un tour de table qui a permis aux deux associés de réunir 4 millions d’euros au total, grâce à des prêts bancaires. « Mais vu notre situation les banques n’ont pas suivi tout de suite. Il a fallu attendre le mois de septembre 2019 », explique Damian Py.

Cibler l’Europe et l’Asie

Ces retards successifs ont donc entaché l’image de Bob et l’ont incité à revoir sa stratégie. D’autant que d'autres produits ont continué à émerger sur le marché. Bosch, Listo, Siemens, Bomann… Toutes ces marques ont lancé leur propre lave-vaisselle miniature. Une tendance qui « n’effraye pas » les deux associés de Daan Technologies mais qui conforte leur idée : se tourner vers l’international. « Nous voulons nous développer rapidement à l’export. En France, on pâtit de notre retard. À l’étranger, nous partons avec une ardoise vierge et nous savons que nous pourrons livrer à l’heure », poursuit Damian Py qui prévoit d’ouvrir, avec son associé, un bureau parisien au mois d’avril.

L’objectif : lancer des campagnes de précommandes dès le mois de juin au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et au Benelux. Avant de cibler la Chine et le Japon à partir du second semestre 2020 et d’y ouvrir des filiales. Car ces pays sont très friands du "made in France", la marque de fabrique de Bob, dont la majorité des composants sont français. « Nous travaillons avec des plasturgistes vendéens comme le yonnais Variances Technologies, l’entreprise Process à Challans ou ASMolding, à Cugand, précise Damian Py. Seuls nos pompes et moteurs viennent de Chine car il n’y a pas de fabricant en France. Et une partie des composants, comme les joints, viennent d’Europe. »

Mais l’intérêt des dirigeants pour l’Asie s’explique surtout par leur potentiel de développement sur le continent. « Le marché est énorme, assure Damian Py. Alors que les mini lave-vaisselles français représentent 0,7 % des ventes de lave-vaisselles dans l'Hexagone, leur part atteint 25 % au Japon et 10 % en Chine. »

Antoine Fichet et Damian Py, dirigeants de l'entreprise Daan Technologies en Vendée.
Antoine Fichet et Damian Py vont lancer la production de Bob, leur mini lave-vaisselle, avec plus d'un an de retard. — Photo : Daan Tech

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail