Industrie

S20 Industries : Armoire de séchage, machine à thé.. : L'ex-Fagor se diversifie

Par la rédaction, le 03 juin 2016

ÉLECTROMÉNAGER Né dans l'ex-usine de FagorBrandt, S20 Industries lance son premier produit propre : une armoire qui sèche les vêtements. Et annonce de nouveaux contrats...
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Il s'agit d'une armoire qui sert à ranger ses blouses, gants et chaussures, mais aussi à sécher ou réchauffer tout l'équipement : la tenue détrempée d'un ouvrier des travaux publics ou la polaire d'un salarié de l'agroalimentaire qui cuisine en chambre froide. Un système avec lampe UV y vient aussi créer de l'ozone afin de tuer les bactéries... Cette armoire de séchage vient d'être vendue par S20 Industries le mois dernier. Son tout premier produit propre. L'ambition ? « Atteindre les trois millions d'euros de chiffre d'affaires par an à terme, soit pas loin de 25 % de l'activité totale avec ce produit », répond Nicolas Ravallec, directeur technique et associé au capital de S20, avec Philippe Boudard et Pierre Jullien. Un symbole aussi d'une stratégie à trois moteurs : la fabrication d'électroménager, la sous-traitance industrielle et donc les produits propres. 15.000 lave-linge et 12.000 sèche-linge doivent encore être livrés cette année à Brandt, qui doit continuer à passer commande jusqu'à fin 2017, au moins. Côté sous-traitance, là aussi les contrats se multiplient.




Machines à café et thé en 2016

Au début de l'année, une unité d'assemblage de cafetières à dosette Malongo (modèle Ek'Ho) a pris place. En juin, 12 personnes y travaillent. L'usine réalise au passage les coques, via ses machines d'injection plastique. L'accord a été passé pour au moins 20.000 cafetières par an, mais les Vendéens espèrent atteindre les 35.000 à 40.000 unités.







S20 fabriquera aussi en fin d'année des machines de thé à capsule, pour le Belge T-Concept (2.500 pièces prévues en 2017). Ces derniers mois, l'entreprise a aussi réalisé des boîtiers de thermostats connectés pour Lacroix Electronics, destinés à la start-up nantaise Qivivo et a travaillé sur un système d'aération pour Aereco...




D'autres annonces prévues

Reprise en 2014, l'ex-usine FagorBrandt emploie 103 salariés en CDI, plus 15 intérimaires (contre 340 personnes avant le dépôt de bilan de Fagor). En attendant de recréer des emplois, la fabrique vise les 16 millions d'euros de chiffre d'affaires, aux alentours de l'équilibre, dont 50 % issus de nouvelles activités. Dirigeant du site déjà du temps de FagorBrandt, Philippe Boudard ne cache pas sa satisfaction. « Nous ne sommes plus totalement dépendants de notre métier d'origine : le gros électroménager, commente-t-il, avant de mesurer le chemin parcouru. On avait 20 mois pour trouver de nouveaux produits et collaborations. Nous étions une usine, sans force commerciale, on ignorait comment toucher le marché, ce qu'il était pertinent de proposer... » D'autres contrats devraient être dévoilés cette année.

S20 industries



(La Roche-sur-Yon) Dirigeant : Philippe Boudard 103 salariés 16 millions d'euros de CA 02 51 36 55 00 www.s20industries.fr

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail