Rennes

Télécoms

Acklio déploie sa technologie standardisée dans les compteurs électriques intelligents

Par Virginie Monvoisin, le 12 novembre 2020

Start-up créée à Rennes en 2016, Acklio entame une nouvelle phase de son développement. Son logiciel est intégré aux premiers compteurs électriques intelligents fonctionnant sur le protocole de communication LoRaWAN. La start-up vise une deuxième levée de fonds.

Alexander Pelov, PDG et co-fondateur d'Acklio, à Rennes.
Alexander Pelov, PDG et co-fondateur d'Acklio, à Rennes. — Photo : © Acklio

Avec Acklio, bienvenue dans le monde caché d’internet ! La start-up rennaise, fondée en 2016 par deux chercheurs de l’IMT Atlantique, Alexander Pelov et Laurent Toutain, travaille sur les technologies de l’Internet des objets. Après des années de recherche, elle invente une technologie qui permet de compresser les protocoles internet en les fragmentant, pour transporter des données sur les réseaux contraints de l’IoT (Internet des objets) comme Sigfox, LoRaWAN… Baptisée SCHC (prononcer "chic"), cette technologie a officiellement été reconnue en avril 2020 comme un standard par l’IETF (Internet Engineering Task Force, organisme international de standardisation des protocoles Internet). "SCHC est désormais un standard ouvert, qui va devenir la technologie utilisée mondialement par tous les objets connectés", explique Marianne Laurent, directrice marketing et communication d’Acklio.

Une référence, un standard

En tant que créateur de ce standard, Acklio compte une très large avance technologique sur de futurs concurrents. La start-up vient déjà de signer, fin octobre, son premier contrat pour l’intégration de sa solution (implémentée de SCHC) dans le premier compteur électrique intelligent fonctionnant sur le réseau IoT, fabriqué par le chinois Kaifa. "Notre objectif est bien de faire que notre standard soit adopté dans différentes verticales métier, indique Marianne Laurent. Le marché des compteurs électriques est un domaine déjà standardisé, pour le comptage intelligent de l’énergie. Nous fournissons la boîte à outils de référence pour tous les compteurs." De faible puissance, peu coûteuse et rapide à déployer, la solution va être notamment installée sur les marchés émergents sur lesquels travaille Kaifa en Asie, Amérique du Sud et Afrique de l’Ouest. Un marché mondial représentant des millions de compteurs intelligents déployés sur LoRaWAN d’ici 2025.

À suivre dans le bâtiment, l’industrie, la logistique…

Le potentiel de croissance est énorme pour Acklio. La start-up, qui emploie 20 personnes (salariés et consultants), prépare une deuxième levée de fonds pour 2021, afin d’assurer ce développement commercial. Le premier tour de table, de 2 millions d’euros, a permis de démarrer cette commercialisation. Au capital, à côté des fondateurs, on trouve Innovacom, Starquest, un industriel français et le Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Expansion. "Notre objectif désormais est de répéter cette histoire réussie avec les compteurs électriques sur d’autres marchés, annonce Marianne Laurent. Nous avons déjà des pistes sur le bâtiment intelligent, l’industrie 4.0, la logistique, etc. Tous les domaines où il y a beaucoup de fils, pour passer au sans-fil !" La suite logicielle d’Acklio s’adresse en effet aux opérateurs réseaux pour leur ouvrir de nouveaux marchés, et aux acteurs de l’Internet des objets pour proposer une solution basse consommation, longue portée et durable. Si Acklio ne révèle pas de perspectives chiffrées, la start-up estime que son marché, encore naissant, "va pouvoir exploser vers mi-2021"!

Alexander Pelov, PDG et co-fondateur d'Acklio, à Rennes.
Alexander Pelov, PDG et co-fondateur d'Acklio, à Rennes. — Photo : © Acklio

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail