Côtes-d'Armor

Agroalimentaire

Les Saveurs de Haute Bretagne prennent le virage du bio

Par Julien Uguet, le 25 mars 2020

Reprise par Johann Bazin, la société Les Saveurs de Haute Bretagne, qui porte la marque Crêperie de Guerlédan, se lance dans les circuits bio avec Nature & Galettes.

Johann Bazin, dirigeant de la société Les Saveurs de Haute Bretagne à Guerlédan.
Johann Bazin, dirigeant de la société Les Saveurs de Haute Bretagne, compte produire 40% de crêpes et de galettes bio. — Photo : @DR

Petits-fils d’agriculteurs, fils de boulanger-pâtissier devenus hôteliers, Johann Bazin a toujours eu le goût des bons produits. Après un passage au sein du groupe Unilever, il est revenu dans le giron familial pour s’associer avec ses parents dans la gestion de l’Hôtel de l’Univers à Saint-Malo. « En 2018, j’ai souhaité revenir aux sources en cherchant une entreprise alimentaire artisanale à reprendre avec des marchés installés et un véritable savoir-faire technique. Mon choix s’est porté sur la société Les Saveurs de Haute Bretagne gérée par Marc Rodzko et avec lequel nous partagions des valeurs communes. » Basée dans les Côtes-d'Armor, à Guerlédan, cette PME fabrique des crêpes et des galettes qui sont commercialisées, sous la marque Crêperie de Guerlédan, principalement en grande distribution.

Améliorer le confort de travail

La vente est conclue en janvier 2019. Johann Bazin enclenche dans la foulée son plan de développement. « Le premier chantier a été de reprendre le projet d’extension de l’usine pour le rendre encore plus fonctionnel. J’ai choisi d’y ajouter des mètres carrés supplémentaires, ce qui a fait passer l’enveloppe d’investissement de 500 000 à 650 000 euros, afin d’optimiser nos flux logistiques, de nous doter de chambres froides plus grandes mais aussi d’améliorer le confort de travail de nos 47 salariés avec de nouveaux bureaux et locaux sociaux. »

La restauration collective visée

Tout en continuant de capitaliser sur la notoriété de la marque Crêperie de Guerlédan, Johann Bazin se lance dans un second chantier : le développement d’une offre bio. L’ambition est de porter la part de ce marché à 40 %, contre 30 % actuellement. « Nous en faisions déjà en GMS mais l’idée était de se doter d’une estampille dédiée aux circuits spécialisés pour lesquels la création d’une marque dédiée était demandée. Ainsi est née Nature & Galettes qui répond aux tendances actuelles du marché. »

En filigrane, le patron des Saveurs de Haute Bretagne, par son expérience dans l’univers de l’hôtellerie et de la restauration, ambitionne également de se développer en restauration hors domicile. « Nous avons déjà quelques clients mais on sent bien, notamment en restauration collective, que les produits locaux et bio ont le vent en poupe. »

Un ancrage local

Avec 16 millions de crêpes et galettes produits par an, l’entreprise de Guerlédan (4 millions d’euros de chiffre d’affaires) a mis à profit la fin de l’année 2019 pour reprendre un confrère à Lamballe, placé en liquidation judiciaire : la crêperie Ame de Bretagne. « L’ambition n’est pas, pour l'instant, de produire sur ce site. Je souhaitais nous doter d’une plate-forme logistique de stockage moderne afin de mieux servir nos clients, notamment en Côtes-d’Armor. Le site actuel est stratégique, par son positionnement, mais il était important de le soulager pour asseoir notre stratégie de développement. » 

Cet ancrage local, Johann Bazin le revendique également dans le sourcing des matières premières : le lait provient de la ferme voisine, les œufs de poules élevées en plein air arrivent du Morbihan, etc. « C’est l’ADN même d’un atelier qui allie tradition et modernité. L’innovation technologique que nous déployons est compatible avec le respect d’un savoir-faire ancestral. »

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail