Sarthe

Informatique

Microtec prêt à accélérer depuis Le Mans

Par Cédric Menuet, le 20 septembre 2018

L’entreprise informatique du Sud Sarthe poursuit son développement par croissance externe. Après un rachat en Mayenne au printemps, Microtec installe de nouveaux bureaux au Mans afin d’assoir sa notoriété.

Microtec emploie 40 personnes à Marçon, dans le Sud Sarthe, au Mans et dans sa nouvelle filiale basée en Mayenne.
Microtec emploie 40 personnes à Marçon, dans le Sud Sarthe, au Mans et dans sa nouvelle filiale basée en Mayenne. — Photo : Microtec

Près de 25 ans après sa création, Microtec sort de ses terres historiques du Sud Sarthe. La SSII de Marçon ouvre en effet une antenne au Mans où 9 de ses 40 salariés assureront le développement de logiciels professionnels sur mesure et des prestations d’infogérance de parcs informatiques. « L’agence du Mans est un petit Microtec, plus proche des clients locaux, où l’on retrouve l’ensemble de nos services. C’est aussi l’opportunité de renforcer notre notoriété en dehors du Sud Sarthe », indique le DG de l’entreprise, Pascal Dieu.

Une implantation mancelle également à même de soutenir plus facilement les besoins en recrutement de Microtec. « Effectivement, c’est compliqué d’attirer les talents à Marçon. Depuis que l’on a annoncé notre présence au Mans, nous recevons de meilleurs CV, au point que nous n’avons plus de besoin en développeurs. Cependant, nous avons toujours des difficultés à trouver des commerciaux ayant les compétences en logiciels et dans les métiers de nos clients. »

Expertises végétale et funéraire

Car Microtec s’est construit au fil des années autour de deux expertises, le végétal et le funéraire. Ce dernier secteur, Raphël Nève, dirigeant de la PME, s’y est engouffré dès le début des années 2000. Localement dans un premier temps, jusqu’à capter il y a deux ans le réseau Le Choix Funéraire. Aujourd’hui, l’entreprise revendique ainsi l’équipement de 230 sociétés de pompes funèbres en France avec son logiciel de gestion spécifique à ce métier. Pour accompagner le développement de ce marché, la société Neptune est créée en 2017. Un pôle réalisant 700 000 de chiffre d'affaires, soit un sixième de l'activité de la PME.

Raphaël Nève, dirigeant de Microtec.
Raphaël Nève, dirigeant de Microtec. - Photo : Microtec

La même année, Raphaël Nève monte Tellussia, nouvelle entité consacrée aux métiers du végétal. Une société née des deux rachats successifs des sociétés I3S à Sancerre (18), spécialiste des logiciels de gestion pour la viticulture, et Veiltec, dans les Landes, un éditeur de logiciels de gestion de parcelles agricoles. « Ce sont des marchés de niche, souligne Pascal Dieu. Nous ciblons des entreprises artisanales, à taille humaine, qui nous ressemblent. » Au printemps dernier, c’est au tour du mayennais Hesperid de tomber dans l’escarcelle du Manceau. Réalisant un chiffre d’affaires de 1,20 M€ et comptant 8 salariés, cette structure développe des logiciels de suivi de production pour le secteur du végétal, principalement pour les maraîchers et les pépiniéristes. Avec cette nouvelle acquisition, cette branche d’activité représente ainsi 1,6 million d’euros.

Marçon, cœur de la machine

Quant à Microtec, l’entreprise totalise 2 millions d’euros de chiffre d’affaires et se recentre à présent sur sa clientèle de professionnels de tous secteurs. Marçon restant le cœur de la machine où les développeurs assurent la création des logiciels pour Neptune et Tellussia, ainsi que pour les clients historiques de Microtec. Au total, l’ensemble du groupe sarthois réunit un chiffre d’affaires de 4,3 millions d’euros. « La croissance externe nous a permis d’aller plus vite dans notre développement. Elle est d’ailleurs toujours à l’ordre du jour, selon les opportunités », confie Pascal Dieu.

Microtec emploie 40 personnes à Marçon, dans le Sud Sarthe, au Mans et dans sa nouvelle filiale basée en Mayenne.
Microtec emploie 40 personnes à Marçon, dans le Sud Sarthe, au Mans et dans sa nouvelle filiale basée en Mayenne. — Photo : Microtec

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.