Maine-et-Loire

Tourisme

La caravane gigogne part pour un tour du monde

Par Olivier Hamard, le 24 septembre 2018

Eric Beau a installé au Puy-Saint-Bonnet, dans le Maine-et-Loire, l'atelier d'assemblage d'une caravane de sa conception. Extensible, personnalisable et vintage, elle séduit des clients français et étrangers.

Les caravanes Beauer sont assemblées dans l'atelier de l'entreprise au Puy-Saint-Bonnet.
Les caravanes conçues par Eric Beau sont assemblées dans les ateliers de l'entreprise Beauer au Puy-Saint-Bonnet. — Photo : Olivier Hamard JDE

Au Puy-Saint-Bonnet, près de Cholet, Eric Beau a créé l’entreprise Beauer pour fabriquer une caravane originale. Si la production est encore marginale, le concept séduit en France et à l’étranger, jusqu’en Chine.

En 2010, Eric Beau, ingénieur chez Orange et amoureux des vieilles mécaniques, souhaite atteler une caravane un peu vintage à sa voiture et décide de la fabriquer lui-même avec son père bricoleur. « Nous voulions qu’elle soit petite, mais puisse accueillir quatre personnes, complète Eric Beau. Nous l’avons donc conçue extensible, personnalisable, avec un système de plancher basculant. La caravane se déplie sur les côtés automatiquement en quarante secondes, et passe de 4 à 12 mètres carrés sans perte de place à l’intérieur car tout s’encastre quand elle est repliée. Nous avons déposé le brevet et le premier prototype a plu à des amis, à des voisins… J’ai décidé d’en lancer la fabrication avec 3 modèles, de 8 à 28 mètres carrés. »

Doubler la production de caravanes chaque année

Eric Beau a alors investi 200 000 euros pour créer en 2012 sa société, Beauer, faisant appel à un premier sous-traitant pour assembler ses caravanes gigognes, puis un second, avant de décider d’en maîtriser lui-même la fabrication au début de 2017.

Eric Beau a conçu une caravane extensible destinée à un marché du véhicule de loisirs considérable en France et à l'étranger.
Eric Beau a conçu une caravane extensible destinée à un marché du véhicule de loisirs considérable en France et à l'étranger. - Photo : Olivier Hamard JDE

Au Puy-Saint-Bonnet, ils sont désormais 5 à l’atelier. « Nous avons industrialisé à notre échelle et gagné 20 % de temps de fabrication, assure Eric Beau. Cette année, nous allons produire 20 caravanes contre 8 l’an passé. L’objectif est de doubler la production chaque année. » Si Eric Beau vise le marché du tourisme, il se tourne aussi vers celui des entreprises, son concept s’adaptant à des agences ou des bureaux itinérants. Il a ainsi vendu plusieurs espaces de travail extensibles mobiles.

Un site de production aux États-Unis ?

Mais les premiers séduits restent les vacanciers, français et étrangers, et la caravane a été vue des millions de fois sur Internet : « Cette année, nous avons eu des acheteurs en Allemagne, en Suisse, aux États-Unis et en Chine, où un client voudrait développer le concept. Je pense lui céder le savoir-faire. »

Aux États-Unis, où il se vend 300 000 caravanes chaque année contre 70 000 en Europe, si la demande venait à augmenter, Eric Beau pourrait opter pour l’installation d’une unité de production. Mais le créateur, récent lauréat du réseau Entreprendre et qui sera bientôt accompagné par un chef d’entreprise, préfère rester prudent. Il souhaite avant tout consolider Beauer, qui a réalisé 150 000 euros de chiffre d'affaires en 2017, avec des commandes suffisantes et régulières, auxquelles l’entreprise répond actuellement dans un délai de 5 mois.

Les caravanes Beauer sont assemblées dans l'atelier de l'entreprise au Puy-Saint-Bonnet.
Les caravanes conçues par Eric Beau sont assemblées dans les ateliers de l'entreprise Beauer au Puy-Saint-Bonnet. — Photo : Olivier Hamard JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail