Saint-Nazaire

Immobilier

Eurivim ouvre à la location son village des entreprises en face d'Airbus

Par Amandine Dubiez, le 13 septembre 2018

Ce sont des emplacements qui suscitent bien des convoitises de la part des sous-traitants de Saint-Nazaire et Montoir-de-Bretagne. Le promoteur nantais Eurivim s’apprête à ouvrir à la location 9 cellules de 300 à 3 000 m²  en face du site d’Airbus de Montoir-de-Bretagne.

Le village d'entreprises du promoteur Eurivim devrait sortir de terre fin 2019 en face du site d'Airbus de Montoir-de-Bretagne.
Le village d'entreprises du promoteur Eurivim devrait sortir de terre fin 2019 en face du site d'Airbus de Montoir-de-Bretagne. — Photo : Eurivim

Les emplacements intéressent autant les sous-traitants d’Airbus que ceux des Chantiers de l’Atlantique ou des autres donneurs d’ordre de Saint-Nazaire et ses environs qui n’ont pas trouvé de pied à terre dans cette zone industrielle stratégique. Il n’existe en effet plus de locaux disponibles dans la zone portuaire de Saint-Nazaire pour de nouvelles implantations d’entreprises, surtout depuis l’agrandissement du boulevard des apprentis à l’été 2018 qui a obligé certains à déménager dans des bâtiments modulaires.

Le promoteur nantais Eurivim (14M€ de CA, 8 salariés)  s’apprête à requalifier l’ex site « STX cabins » laissé en friche depuis son déménagement dans la zone de Brais, en 9 cellules neuves de 300 à 3 000m² modulable selon le projet des utilisateurs. Toutes seront en location, Eurivim souhaitant rester propriétaire des bâtiments. « On veut aussi éviter une gestion de copropriété qui pourrait être compliquée », ajoute Laurent Colombel, associé et directeur général d’Eurivim .

Une trentaine d'industriels intéressés

La commercialisation s’ouvre ce mois de septembre. La Carène aurait déjà reçu une trentaine de contacts d’industriels intéressés. « Nous cherchons des locataires prêts à s’engager sur le long terme, qui ont de la visibilité », précise Laurent Colombel.  La construction des nouveaux bâtiments devrait s’achever à la fin de l’année 2019.

Eurivim va investir 10 millions d’euros pour acquérir le terrain, le dépolluer et le requalifier. « Le site était très convoité par d’autres promoteurs. Ce qui a convaincu la collectivité, c’est notre projet de construire des bâtiments neufs », explique Laurent Colombel. Dans cette opération, Eurivim bénéficie entre autre du soutien de la Caisse Des Dépôts (CDC), intéressée par la restructuration de cette fiche industrielle. La CDC pourrait intervenir entre 30 et 40% du capital de la future structure appelée à porter les bâtiments uns fois construits. Dans la phase actuelle de financement, pour compléter ses apports en fonds propres, Eurivim a fait appel en juin dernier à la plateforme de financement participative Finple. Preuve de l’intérêt que suscite ce projet, cette dernière n’aura mis que deux semaines pour récolter 1,2 million d’euros, battant ainsi le record de la plus grosse et rapide levée de fonds opérés jusqu’ici sur le site nantais.

Piloté par 3 associés, Laurent Colombel, Pascal Lechêne et Jean-Claude Chan, Eurivim présente un patrimoine professionnel d’une trentaine d’actifs immobiliers dédiés aux bureaux, aux surfaces commerciales et aux ateliers.

Le village d'entreprises du promoteur Eurivim devrait sortir de terre fin 2019 en face du site d'Airbus de Montoir-de-Bretagne.
Le village d'entreprises du promoteur Eurivim devrait sortir de terre fin 2019 en face du site d'Airbus de Montoir-de-Bretagne. — Photo : Eurivim

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.