Nantes

Infrastructure

Coronavirus : la Cité des Congrès et le Parc des Expositions de Nantes prêts à se transformer en hôpitaux de fortune

Par Amandine Dubiez, le 20 mars 2020

La Cité des Congrès de Nantes et le Parc des Expositions transformés en hôpitaux de fortune ? L’hypothèse pourrait bien devenir réalité si le nombre de malades du coronavirus augmentait jusqu’à saturer des établissements de santé nantais. Les deux salles qui accueillent d’habitude concerts, congrès et salons, se sont portées volontaires pour ouvrir leurs portes aux autorités sanitaires, comme trente autres sites en France.

La cité des congrès de Nantes va accueillir une centrale photovoltaïque sur sa toiture. Une réalisation Legendre Energie.
La cité des congrès de Nantes va accueillir une centrale photovoltaïque sur sa toiture. Une réalisation Legendre Energie. — Photo : © Legendre Energie

Le Parc des expositions Exponantes (11 M€ de CA, 38 salariés) et la Cité des Congrès de Nantes (10 M€ de CA, 35 salariés) font partie des près de trente salles en France qui ont indiqué, via l’Union Française des Métiers de l’Événement, qu’elles se tenaient à disposition « pour ouvrir leurs portes aux autorités sanitaires afin de pallier le manque de places auquel elles feront potentiellement face ». La lettre a été envoyée au Premier ministre lundi 17 mars.

« On pourrait devenir un hôpital de fortune, une plateforme logistique ou une base pour les forces de l’ordre », propose Frédéric Jouët, dirigeant d’Exponantes. Il a demandé l’autorisation à la préfecture pour ouvrir si besoin les 40 000 m² disponibles au sein du Parc des Expositions qui est géré en délégation de service public.

C’est aussi le cas de la Cité des Congrès qui a fait la même démarche. Si la situation devait empirer, la salle pourrait bien être sollicitée en premier puisqu’elle se trouve à moins d’un kilomètre du CHU de Nantes. « Il faut participer à la solidarité. Notre bâtiment est un site public, il n’y a donc aucune raison que l’on ne mette pas notre espace qui est vide à disposition. J’ose tout de même espérer que l’on n’en arrivera pas là », explique Denis Caille.

La quasi-totalité des salariés au chômage

Comme le Parc des expositions, la Cité des Congrès a complètement cessé ses activités depuis que les rassemblements de plus de 100 personnes ont été interdits le vendredi 13 mars pour limiter la propagation du coronavirus. Ce vendredi 20 mars, des événements étaient encore maintenus au mois de mai. Si la perte est encore difficile à estimer compte tenu de la situation incertaine, le site qui réalise 11 M€ de CA par an estime qu’il pourrait être amputé de 3 M€ de CA pour le moment. La Cité des Congrès emploie 80 salariés. Deux tiers des collaborateurs sont au chômage technique, le reste en télétravail.

Chez Exponantes (10 M€ de CA), les 38 salariés sont désormais au chômage. « Je ne pensais pas un jour mettre 38 personnes au chômage », se désole Frédéric Jouet, directeur général d’Exponantes. « C’est lunaire, normalement à cette période de l’année, nous devrions être en montage de la foire internationale », poursuit le dirigeant. L’événement, comme Rendez-vous en France, le plus grand salon du tourisme a été reporté. Quel sera l’impact de ces reports sur le chiffre d’affaires ? « Je m’attends à des chiffres catastrophiques », explique Frédéric Jouët.

L’ancien président de l’Unimev s’inquiète encore plus pour les plus petites structures de l’événementiel. « Les petites entreprises venaient tout juste de se remettre de la crise de 2008, on était dans un état d’esprit optimiste, où il y avait des recrutements. Cela va être un coup de massue pour le secteur », prédit-il.

La cité des congrès de Nantes va accueillir une centrale photovoltaïque sur sa toiture. Une réalisation Legendre Energie.
La cité des congrès de Nantes va accueillir une centrale photovoltaïque sur sa toiture. Une réalisation Legendre Energie. — Photo : © Legendre Energie

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail