Pays de la Loire

Production et distribution d'énergie

Investissement

GRTgaz s'engage dans la transition énergétique

Par Caroline Scribe, le 02 février 2017

GRTgaz, opérateur du réseau de transport de gaz dans la région, accompagne la transition énergétique en misant sur la mobilité durable, la bio méthanisation et les réseaux de gaz intelligents.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Détenu à 75% par Engie et à 25% par un consortium public, GRTgaz a pour mission d’assurer l’acheminement du gaz, majoritairement importé à nos frontières, vers les consommateurs.

Consommation de gaz en hausse de 11,6%

Dans les Pays de la Loire, la consommation de gaz a augmenté de 11,6% en 2016. Cette progression est portée par une croissance marquée (+20%) de la consommation de la grande industrie qui représente 30% du gaz consommé dans la région en 2016. La demande de gaz pour produire de l’électricité en période de pointe, essentiellement par la centrale électrique à gaz de Montoir-de-Bretagne, a ainsi enregistré une hausse de 77%.

Retombées sur l’économie locale

GRTgaz emploie 219 salariés, essentiellement sur son site de Saint-Herblain, exploite environ 2.400 km de canalisations enterrées, alimente 201 postes de distribution publique et 38 clients industriels.

GRTgaz contribue également à l’économie régionale via les 30millions d’euros de commandes passées à des entreprises régionales, notamment pour la pose de gros ouvrages de transport, et via les 88 millions d’euros de commandes auprès d’entreprises du secteur du travail protégé et adapté pour des travaux de nettoyage des vêtements du personnel et d’entretien des postes.

12,3 millions investis dans les Pays de la Loire en 2016

En 2016, GRTGaz a investi 12,3millions d’euros dans le réseau de transport de gaz ligérien. À la demande de l’industriel Lactalis, passé du fioul lourd au gaz pour des raisons économiques et environnementales, l’opérateur a, par exemple, livré à la commune de Bouvron ses premiers m³ de gaz.

Transition énergétique

« Nous avons la très forte volonté de travailler sur la transition énergétique. En 2016, nos deux principaux axes de réflexion ont porté sur la mobilité gaz et le développement de la bio méthanisation, auxquels il faut ajouter les réseaux de gaz intelligents », annonce Amaury Mazon, délégué territorial de GRTgaz. À titre d’exemple, GRTgaz a ainsi participé au lancement d’une étude régionale pour identifier les besoins des transporteurs routiers et collaboré avec le Lycée de la Joliverie pour soutenir le prototype Microjoule qui roule au gaz.

Actuellement, un seul site, celui de Mortagne-sur-Sèvre, injecte, en petites quantités, du gaz issu de la bio méthanisation dans le réseau. L’objectif est de porter la production de bio méthane dans les Pays de la Loire de 0,1% de la consommation de gaz naturel en 2016 à 3-4 % en 2020, puis 10% à l’horizon 2030. Dans cette perspective, GRTgaz raccordera, à l’été 2017, le projet vendéen Bioloie, développé par les sociétés Fonroche et Ernest Soulard, producteur de foie gras, qui produira 46 GWh de bio méthane.

Actuellement 35 projets sont en développement avec une forte concentration dans certaines zones de Vendée et du Maine-et-Loire où le bio méthane pourrait représenter 40<TH>% de la consommation de gaz dès 2020.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition