Toulouse

Informatique

Ublu veut révolutionner la e-santé avec ses briques logicielles

Par Fleur Olagnier, le 02 avril 2019

La jeune société toulousaine Ublu conçoit des briques logicielles dans le domaine de la e-santé. Pour les tester, elle a développé, en partenariat avec son homologue Wyca, un robot mobile interactif chargé d'accueillir et d'orienter les patients dans les établissements de santé.

La borne d'accueil Ublu.
La borne d'accueil Ublu fonctionne déjà dans le centre de consultations de la clinique Bizet (Paris XVIe). — Photo : Ublu

Les créateurs

Anciens ingénieurs d'affaires chez Sogeti et Sopra Steria, Laurent Rouchouse et Nicolas Misiak ont lancé, début 2018 à Colomiers, leur entreprise de développement logiciel pour la e-santé : Ublu (25 salariés ; CA 2018 : 420 000 euros).

Il y a un an, ils font une rencontre déterminante avec Matthieu Besozzi et Nicolas De Roquette, cofondateurs de la société toulousaine Wyca Robotics. « Le lien possible entre nos logiciels et leur robot d'accueil autonome et mobile nous a sauté aux yeux, raconte Laurent Rouchouse. Nous avons démarré un partenariat. » Cette partie start-up avec ingénierie robotique représente 20 % de l'activité d'Ublu aujourd'hui. « Parallèlement, nous sommes une entreprise de services du numérique classique : ce modèle mixte nous permet de financer l'innovation », décrit le cofondateur.

Le concept 

Le projet d'Ublu est de lancer une plateforme où les établissements de santé pourraient acheter des briques logicielles pour répondre à leurs besoins. Au lieu d'investir dans une suite logicielle massive et onéreuse, les professionnels de santé pourraient ainsi sélectionner de petits logiciels pour des usages spécifiques : gestion des files d'attentes, des inscriptions à la maternité, des boutons d'appel malades dans les chambres... « Notre objectif est vraiment de fluidifier le fonctionnement des hôpitaux et d'améliorer l'expérience des patients, appuie Laurent Rouchouse. Et cela commence avec le robot d'accueil et d'accompagnement développé avec Wyca. »

Le robot mobile interactif est équipé des premières briques logicielles développées par Ublu. Son prix en location ou à l'achat dépend de ces briques. Un grand écran tactile permet de réceptionner les patients et répondre à leurs questions. Le robot mobile de 1,60 mètre est également capable d'accompagner physiquement les personnes jusqu'au service recherché, dans l'enceinte de l'hôpital. Il fonctionne déjà dans le centre de consultations de la clinique Bizet (Paris XVIe).

Les perspectives 

Pour l'instant, Ublu se consacre au domaine de la e-santé. Certains collaborateurs sont d'ailleurs impliqués dans des projets RSE, comme par exemple la mise en relation des utilisateurs d'imprimantes 3D avec des enfants ayant besoin d'une prothèse, ou un projet d'application mobile pour favoriser le don du sang au sein de l'entreprise.

D'autres applications sont envisagées. Des prototypes sont déjà en développement pour un lunetier et un aéroport. L'inspection automatisée des entrepôts est aussi une piste que la société compte suivre. Depuis le mois de janvier, trois salariés sont basés à Paris et une troisième localisation devrait être concrétisée d'ici à début 2020. Ublu compte recruter 15 personnes et vise 1,3 M€ de CA en 2019. 

La borne d'accueil Ublu.
La borne d'accueil Ublu fonctionne déjà dans le centre de consultations de la clinique Bizet (Paris XVIe). — Photo : Ublu

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.