Occitanie

Piloter son entreprise

Interview Thierry Pelegrin : « La démarche qualité est un levier pour accompagner la transformation digitale »

Entretien avec Thierry Pelegrin, président de l'Association France Qualité Performance en Occitanie

Propos recueillis par Paul Falzon - 02 décembre 2019

Ce 5 décembre prochain est organisé le quatrième Forum Qualité Performance d'Occitanie. Un rendez-vous qui s'est donné pour mission de faire connaître la dimension stratégique de la fonction qualité, particulièrement à l'heure où la transformation digitale bouscule les organisations et les méthodes.

Thierry Pelegrin, président de l'Association France Qualité Performance en Occitanie.
A la tête de l'Association France Qualité Performance en Occitanie, Thierry Pelegrin s'apprête à accueillir environ 250 personnes à la quatrième édition du Forum Qualité Performance Occitanie, organisé le 5 décembre, à Toulouse. — Photo : DR

Le Journal des Entreprises : Votre association organise, le 5 décembre, son quatrième Forum Qualité Performance. Quel en est le thème ?

Thierry Pelegrin : Nous avons choisi d’interroger « la qualité dans l’entreprise du futur » avec un double enjeu. Le premier est de savoir en quoi la démarche qualité peut accompagner l’entreprise dans les défis de demain, et en miroir, de déterminer en quoi les mutations des entreprises vont impacter la fonction qualité. Nous disposerons, pour la première fois, d’un baromètre régional pour faire l’état des lieux de la fonction QSE (pour Qualité Sécurité Environnement, NDLR), réalisé avec 200 entreprises d’Occitanie sur la base de 19 indicateurs, ainsi que d’une étude plus prospective réalisée par l’Afnor. Notre programme de conférences va aussi questionner l’évolution de la fonction QSE, et notamment l’impact du numérique.

Justement, la révolution digitale s’impose comme l’axe majeur de l’entreprise du futur : quelles conséquences pour la fonction qualité ?

T.P. : Une première conséquence concerne les moyens numériques à disposition des responsables QSE, pour lesquels on anticipe la généralisation d’outils plus faciles à utiliser, et surtout à partager, avec les autres acteurs de l’entreprise. Le numérique, associé au big data et à l’intelligence artificielle, permettra aussi d’aller beaucoup plus loin dans l’analyse, par exemple sur la satisfaction client.

« Le sens de la démarche qualité est d’éviter que la transformation digitale ne se fasse en silo, pour, au contraire, adopter une démarche globale et fédératrice. »

Mais surtout la démarche qualité, par son caractère transversal, peut être un levier pour permettre aux entreprises de bien appréhender le sujet de la transformation numérique. Il est certain que demain, l’ensemble des fonctions de l’entreprise seront digitalisées : le sens de la démarche qualité est d’éviter que cette transformation ne se fasse en silo, pour, au contraire, adopter une démarche globale et fédératrice. Une entreprise qui va acheter un ERP (logiciel de gestion, NDLR) ne va pas devenir performante du jour au lendemain… Il faut amener de la structuration et de l’accompagnement humain pour faire comprendre et accepter toutes les potentialités du numérique.

La fonction qualité prendrait alors une dimension plus stratégique ?

T.P. : C’est déjà le cas, même s’il reste beaucoup de travail pour intégrer la fonction QSE dans les organes stratégiques des entreprises, à l’image de ce qui s’est passé pour la fonction RH ces dernières années.

La première mission de la démarche qualité reste d’assurer la performance de l’entreprise et la satisfaction du client. Mais on voit déjà de plus en plus de responsables QSE prendre la charge de l’analyse des risques et des opportunités : la démarche qualité devient une source d’innovation pour l’entreprise, en identifiant, dans ses processus, les leviers sur lesquels elle peut s’appuyer pour progresser. De même, la fonction qualité englobe de plus en plus souvent la satisfaction des collaborateurs, une évolution en phase avec le marché du travail, où les cadres n’hésitent plus à quitter l’entreprise pour chercher ailleurs de meilleures conditions.

Cette montée en responsabilité de la fonction QSE est accompagnée par les écoles. Elles forment des personnes de plus en plus qualifiées, au niveau master, en capacité de prendre des missions managériales.

Thierry Pelegrin, président de l'Association France Qualité Performance en Occitanie.
A la tête de l'Association France Qualité Performance en Occitanie, Thierry Pelegrin s'apprête à accueillir environ 250 personnes à la quatrième édition du Forum Qualité Performance Occitanie, organisé le 5 décembre, à Toulouse. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.