Occitanie

Formation

Recaero : « Il faut faciliter le transport des apprentis »

Par Marina Angel, le 11 janvier 2019

Pour le groupe ariégeois Recaero (600 collaborateurs dont 300 à Verniolle et 30 à Mirepoix ; CA 2018 : 45 M€), l'apprentissage reste un outil privilégié du recrutement. Mais son emplacement en zone rurale pose la question de la mobilité des jeunes.

Christelle Pobeau, directrice des Ressources Humaines chez Recaéro, dans les ateliers de l'entreprise, à Verniolle, en Ariège.
Christelle Pobeau, directrice des ressources humaines chez Recaéro, dans les ateliers de l'entreprise, à Verniolle, en Ariège. — Photo : © Recaéro

Comme beaucoup d’entreprises de l’aéronautique, le groupe Recaero (600 salariés, 45 M€ de chiffre d’affaires en 2017), spécialiste des pièces de rechange, doit faire face à une croissance conjuguée de ses activités et de ses effectifs, avec en plus, des problématiques spécifiques de recrutements liées à son implantation géographique. « Nous sommes confrontés au déficit d’image dont souffre l’ensemble des métiers de l’industrie, auquel s’ajoute la difficulté de recruter des personnels sur des bassins d’emplois éloignés des métropoles régionales », témoigne Christelle Pobeau, directrice des ressources humaines chez Recaero.

Le groupe emploie un peu plus de 600 personnes, dont 300 sur son site historique de Verniolle, en Ariège, avec une progression de l’ordre de 50 emplois supplémentaires par an sur les cinq dernières années. En moyenne, 10 à 15 contrats d’apprentissage sont signés chaque année. « Nous souhaiterions en signer un peu plus, mais c’est souvent difficile de faire venir des jeunes à Verniolle », explique Christelle Pobeau. « Ce n’est pas simple, ni en termes d’hébergement, ni en termes d’accessibilité. Sur les transports en commun, il y aurait vraiment beaucoup de choses à améliorer pour permettre à des jeunes qui suivent leur cursus théorique de formation dans des établissements toulousains, voire beaucoup plus loin, de faire leur apprentissage dans nos ateliers ariégeois », insiste la dirigeante.

Depuis 2007, la société dispose aussi de son propre centre de formation, qui délivre des certificats de qualification professionnelle. Ce centre forme entre 15 et 30 personnes par an, à la fois pour ses propres besoins et pour le compte d’autres industriels. Il a ainsi formé des personnels pour Aubert et Duval, Gardner Aerospace, Mecaprec ou encore SMT, dans le cadre de démarches d’accompagnement de demandeurs d’emploi, en partenariat avec l’UPAP (Union Patronale Ariège-Pyrénées), Pôle Emploi et l’UIMM. « L'apprentissage reste toutefois une voie privilégiée pour le recrutement », reconnaît Christelle Pobeau.

Christelle Pobeau, directrice des Ressources Humaines chez Recaéro, dans les ateliers de l'entreprise, à Verniolle, en Ariège.
Christelle Pobeau, directrice des ressources humaines chez Recaéro, dans les ateliers de l'entreprise, à Verniolle, en Ariège. — Photo : © Recaéro

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.