Haute-Garonne

Numérique

Navocap veut révolutionner l'information voyageurs

Par Fleur Olagnier, le 05 décembre 2018

La société Navocap, basée à Merville (Haute-Garonne), réalise plusieurs millions de chiffre d'affaires par an en fournissant des systèmes d’aide à l’exploitation et à l’information voyageurs auprès d’agglomérations et territoires donnés. Aujourd'hui, elle va plus loin en développant un système d'aide à la mobilité multimodal basé sur l'open data.

Chauffeur d'autocar
Navocap a développé un boîtier et une tablette tactile qui permettent aux conducteurs de bus et d'autocars d'échanger en temps réel des informations avec leur opérateur de flotte. — Photo : Navocap

"Parcourez 1 km en trottinette, prenez le bus pour 1,5 € et terminez 300 mètres à pied". C'est le type de conseil que pourra bientôt donner la société Navocap (43 collaborateurs ; CA 2017 : 3,8 M€), qui ambitionne de métamorphoser le calcul d'itinéraire avec une application ultra-précise et personnalisée, adaptée aux modes de vie et habitudes de chacun. Pour cela, elle a développé la technologie Hopen MaaS (pour "mobility as a service") qui utilise les données en libre service des organismes de transport et des collectivités. Elle cherche aujourd'hui ses premiers clients.

100 réseaux de transport équipés

Créée à Merville, en Haute-Garonne, en 1989, Navocap est une filiale du groupe RATP Smart Systems (200 collaborateurs ; CA 2017 : 30 M€) depuis 2016. Elle est le premier fournisseur français de systèmes d'informations voyageurs pour les transports urbains avec près de 12 millions de données de validation et d'achat de tickets traitées quotidiennement. La société travaille notamment avec le montalbanais CopSonic sur la validation de titres de transport par ultrasons.

Par ailleurs, Navocap équipe à ce jour 70 réseaux inter-urbains et 30 réseaux urbains de son système de gestion de flottes. À l'aide de 6 000 boîtiers embarqués dans les cars et bus de ces réseaux, elle permet aux chauffeurs de renseigner leur timing, informer les voyageurs en temps réel ou alerter le PC régulation en cas de problème. "Le système permet aux opérateurs de savoir quel chauffeur doit prendre le volant à quelle heure et d'évaluer régularité et ponctualité du trafic, explique Xavier Baudet, directeur général de Navocap. Au départ, les chauffeurs ont craint l'aspect surveillance. Mais à présent, ils le perçoivent comme un outil qui les crédibilise et les sécurise en permettant une intervention rapide de la police ou d'une ambulance". Navocap sous-traite à la société Acemis France, installée à Cugnaux, la fabrication des cartes électroniques de ses boîtiers.

Devenir un fournisseur d'aide à la mobilité

En 2019, la société veut passer de fournisseur d'aide à l'exploitation à fournisseur d'aide à la mobilité. Sa solution "Hopen MaaS", aujourd'hui mature, a été expérimenté pendant un an à Bordeaux. En utilisant les données en libre accès du groupe RATP pour l'achat et la validation de tickets et les informations voyageurs en temps réel, ainsi que les données des territoires sur les transports publics, Navocap a créé un calculateur d'itinéraire intelligent.

"Plusieurs canaux de données alimentent une application unique pour le voyageur. Elle sera aux couleurs des agglomérations ou des territoires, qui seront nos clients directs, précise Xavier Baudet. L'utilisateur renseigne sa condition physique, s'il aime faire du vélo, de la trottinette, marcher... et l'application lui calcule un itinéraire personnalisé qui tient compte de la météo, du trafic et du bilan carbone du trajet".

Navocap est à la recherche de territoires prompts à l'open data pour déployer sa solution. Une petite dizaine d'ingénieurs et de techniciens est en cours de recrutement. La société planifie un effectif de 60 salariés en 2021 et un CA de 4,8 M€ en 2019.

Chauffeur d'autocar
Navocap a développé un boîtier et une tablette tactile qui permettent aux conducteurs de bus et d'autocars d'échanger en temps réel des informations avec leur opérateur de flotte. — Photo : Navocap