Occitanie

Agroalimentaire

Nataïs avance en Chine suite à son voyage avec Emmanuel Macron

Par Juliette Jaulerry, le 12 janvier 2018

Michaël Ehmann, président de Nataïs, faisait partie des chefs d’entreprises qui ont accompagné Emmanuel Macron à l’occasion de sa visite d’état en Chine du 8 au 10 janvier avec la délégation Business France. L'occasion pour le dirigeant de rencontrer, d’échanger et de tisser des liens pérennes avec les autorités chinoises.

Maïs à éclater de Nataïs — Photo : Nataïs

Le fabricant de maïs à éclater et de popcorn micro-ondable Nataïs exporte à 90 % et est leader en Europe sur ce marché. Cela fait bientôt trois ans que l’entreprise gersoise tente de percer le marché chinois, mais des blocages douaniers freinent les négociations, tout simplement parce que le maïs éclaté ne figure pas parmi les produits autorisés à l’importation en Chine. Michaël Ehmann a été invité à faire partie de la délégation de chefs d’entreprises accompagnant Emmanuel Macron lors de son voyage en Chine du 8 au 10 janvier.

3 à 5 millions d'euros de CA en Chine d'ici à 2022

« Depuis ce voyage, on sent que ça avance et nous avons appris que notre dossier était en train d’être instruit. Ce voyage n’a pas fait de miracle, car il y a du travail derrière. Mais cela nous a donné indéniablement du poids ! », raconte Michael Ehmann. Nataïs, qui compte 130 collaborateurs et a réalisé un chiffre d'affaires de 47 millions d'euros en 2017, vise les 3 à 5 millions d'euros de ventes en Chine sur les cinq années à venir. L’entreprise suit une croissance de 5 à 10 % depuis trois ans et table sur le même rythme pour les années à venir.

Maïs à éclater de Nataïs — Photo : Nataïs

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture