Haute-Garonne

BTP

Modulem met l'innovation au coeur de ses constructions

Par Paul Falzon, le 17 février 2020

Créé en 2012, le spécialiste de la préfabrication Modulem s'est d'emblée distingué du marché en mixant les matériaux dans ses bâtiments. Il expérimente aujourd'hui de nouvelles approches sur la production et l'usage de ses constructions.

Le spécialiste toulousain de la construction modulaire Modulem (30 salariés, CA 2019 : 6,2 M€) cible prioritairement les marchés publics (bâtiments sportifs et scolaires, crèches...) tout en développant une clientèle privée sur le tertiaire.
Le spécialiste toulousain de la construction modulaire Modulem (30 salariés, CA 2019 : 6,2 M€) cible prioritairement les marchés publics (bâtiments sportifs et scolaires, crèches...) tout en développant une clientèle privée sur le tertiaire. — Photo : Modulem

Fondateur de Modulem en 2012, Cyril Moussard est paysagiste de formation, spécialisé dans les terrains de sport : il s’est lancé dans la commercialisation de bâtiments modulaires en complément de cette activité, pour la fourniture des vestiaires et locaux techniques des stades. Ce n’est qu’après la liquidation d’un prestataire qu’il décide d’en assurer lui-même la production. « Ne pas venir du monde de la construction m’a permis de rester ouvert sur le choix des matériaux et des techniques, avec un souci de qualité architecturale, constate le dirigeant. L’innovation reste l’un de nos axes majeurs de développement. »

Deux extensions en quatre ans

Modulem est ainsi l’un des pionniers de la construction modulaire multimatériaux, là où les acteurs traditionnels du marché étaient généralement spécialisés dans des structures bois, béton ou acier. Cette approche mixte, désormais en vogue dans la construction dite hors site, s’ajoute aux avantages classiques de la préfabrication (réduction des délais de construction, diminution des nuisances de chantier, meilleur contrôle de la qualité…) et a contribué au développement rapide de la société.

En 2015, la PME investit dans un bâtiment de 1 400 m2 à la Magdelaine-sur-Tarn (31), au nord de Toulouse. Six mois plus tard, une première extension de 1 300 m2 accompagne l’obtention quasi-simultanée de huit appels d’offres… Il faut embaucher pour renforcer l’équipe qui compte alors huit salariés : Modulem intègre progressivement des artisans issus des différents corps d’état nécessaires à la construction de ses modules : soudeurs, plaquistes, menuisiers, plombiers… Fin 2019, les effectifs de la PME atteignent 30 salariés pour un chiffre d’affaires de 6,2 M€, à comparer aux 4,8 M€ réalisés en 2018. Début 2020, 3 000 m2 supplémentaires ont été aménagés, et cinq embauches sont prévues.

Lean management

Cette croissance rapide pose de nouveaux enjeux à l’entreprise. « Nos méthodes reposent encore sur les savoir-faire et la mémoire de nos salariés les plus expérimentés, constate Cyril Moussard. Nous travaillons à mieux structurer ces process. » Avec l’IUT Toulouse 2 Blagnac, Modulem se penche sur l'approche de lean management, inspirée de l’industrie. « Nos modules sont des objets fixes sur lesquels les différents corps d’état viennent se greffer. Il est possible d’industrialiser la méthode, en gardant une approche artisanale des savoir-faire », estime Cyril Moussard. Le dirigeant a trouvé un mot-valise pour qualifier cette approche : « l’industrisanat ». 

En plus de ses marchés traditionnels, tournés vers les collectivités (équipements sportifs et scolaires, crèches…) et les bureaux, le constructeur prospecte le marché du logement individuel. Là encore, l’innovation est au cœur de la stratégie, avec plusieurs partenariats engagés. Modulem s’est rapproché du bureau de contrôle Anco et de l’Institut supérieur aquitain du BTP, tous deux situés à Anglet (64), pour imaginer la maison de demain, à la fois en termes techniques et réglementaires.

Repenser les usages

En parallèle, la PME a rejoint le programme « Disrupt' Campus Toulouse » pour intégrer des étudiants en sociologie et en droit sur le projet. Leur mission : trouver de nouveaux modèles économiques et juridiques correspondant aux nouveaux usages de la maison individuelle, par exemple en dissociant le foncier du bâti. Suite à des contacts avec des bailleurs de la région toulousaine, Modulem réfléchit aussi à de nouvelles offres pour le logement social.

Sur la plupart de ses offres, la PME essaie aussi d’innover sur les matériaux, paradoxalement en remettant au goût du jour des techniques oubliées dans la construction contemporaine : béton de chanvre, pisé… Plus complexes à maîtriser que les produits industriels, ces solutions trouvent bien leur place dans l’approche hors site, à l’abri des ateliers. « Le biosourcé correspond aux enjeux actuels de la construction sur son bilan carbone : c’est aussi une demande de nombreux maîtres d’ouvrage », relève Cyril Moussard.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail