Occitanie

Réseaux

L'Institut Télémaque relie entreprises et quartiers

Par Paul Falzon, le 04 décembre 2018

Pour favoriser l'égalité des chances, l'association met en relation des bénévoles issus du monde de l'entreprise avec des jeunes de milieux défavorisés. Le président de la CCI Occitanie Alain Di Crescenzo vient de devenir son président régional.

Camille Subra, responsable de l'Institut Télémaque en Occitanie.
Camille Subra, responsable de l'Institut Télémaque en Occitanie. — Photo : © Institut Télémaque

Présent à Toulouse depuis plus d'un an, l'Institut Télémaque vient d'annoncer qu'Alain Di Crescenzo, président de la CCI Occitanie et PDG de IGE+XAO, est devenu son président régional Occitanie. Créée par des acteurs du monde économique, dont l'ancien président de Schneider Electric Henri Lachmann, l'association organise l'accompagnement de jeunes de quartiers populaires par des bénévoles issus du monde de l'entreprise.

« Donner aux jeunes les moyens de leur ambition »

En Occitanie, 20 tuteurs se sont engagés l'an dernier, auprès de 29 filleuls. « Cette année, nous espérons doubler ces chiffres grâce au développement du réseau de bénévoles, indique Camille Subra, responsable de l'Institut Télémaque en Occitanie. Cela passe par un engagement des directions générales, dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises. » Le coût de chaque accompagnement atteint 540 euros après défiscalisation : de quoi dégager un budget pour les sorties et des projets découverte. « Ces jeunes sont identifiés par l'Education nationale sur leur désir de réussir : l'idée est de leur donner les moyens de leur ambition, et des clés pratiques sur l'entreprise de leur tuteur », résume Camille Subra. La culture est une autre clé du projet : un partenariat vient d'être signé avec le musée des Abattoirs pour un accès gratuit aux expositions.

Camille Subra, responsable de l'Institut Télémaque en Occitanie.
Camille Subra, responsable de l'Institut Télémaque en Occitanie. — Photo : © Institut Télémaque