Haute-Garonne

Conjoncture

Enquête Les entreprises les plus rentables en 2017 en Haute-Garonne

Par Paul Falzon, le 29 janvier 2019

Le dynamisme du bassin économique toulousain se confirme dans notre classement exclusif des entreprises les plus rentables en Haute-Garonne en 2017.

L'industrie aéronautique et ses sous-traitants restent le principal moteur de la croissance économique en Occitanie, pointe la Banque de France.
"La bonne tenue de l'activité en Occitanie, avec des croissances entre 4 et 5 % depuis trois ans, a permis de générer des résultats souvent utilisés pour consolider les fonds propres", estime Didier Quinet, directeur adjoint de la Banque de France à Toulouse. — Photo : Airbus

Elles exercent principalement dans les services et réalisent moins de 3 millions d'euros de chiffre d'affaires : tel est le portrait-robot des entreprises les plus rentables de Haute-Garonne. Ces pépites ne sont sans doute représentatives de l'ensemble des PME de la région, mais elles symbolisent le dynamisme du bassin toulousain et un effort continu en termes de gestion. « La crise de 2008 a incité les chefs d'entreprise à être plus prudents dans la structuration de leur haut de bilan, particulièrement sur les besoins en trésorerie et en fonds de roulement, note Didier Quinet, directeur adjoint de la Banque de France à Toulouse. En outre, la bonne tenue de l'activité en Occitanie, avec des croissances entre 4 et 5 % depuis trois ans, a permis de générer des résultats souvent utilisés pour consolider les fonds propres. » Sur les trois premiers trimestres de 2018, la baisse du taux de défaillance a été sensiblement plus forte en Occitanie (-5 %) que dans l'ensemble du pays (-3 %).

>> Retrouvez notre hors-série "Le palmarès exclusif des entreprises régionales"

Reste maintenant à évaluer l'impact du mouvement des Gilets Jaunes sur l'économie, et plus précisément sur les trésoreries. « Pour beaucoup de TPE et PME régionales, les fêtes de fin d'année sont une période décisive pour le chiffre d'affaires et le résultat net. C'est surtout vrai dans le tourisme et l'agroalimentaire qui constituent deux secteurs majeurs pour l'économie occitane », rappelle Didier Quinet pour la Banque de France. À ces facteurs conjoncturels s'ajoutent des tendances de fond comme le tassement du nombre de permis de construire, qui devrait impacter les entreprises du BTP au second semestre 2019.

L'industrie aéronautique et ses sous-traitants restent le principal moteur de la croissance économique en Occitanie, pointe la Banque de France.
"La bonne tenue de l'activité en Occitanie, avec des croissances entre 4 et 5 % depuis trois ans, a permis de générer des résultats souvent utilisés pour consolider les fonds propres", estime Didier Quinet, directeur adjoint de la Banque de France à Toulouse. — Photo : Airbus

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture