Spatial

Le toulousain CLS rachète le lillois SIRS

Par la rédaction, le 14 septembre 2017

Le fournisseur de services satellitaires pour la surveillance environnementale CLS annonce l'acquisition de la PME lilloise SIRS qui produit des données géographiques à partir d’images satellitaires optiques ou aériennes.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Avec l’acquisition de la société SIRS, CLS, qui se positionnait surtout sur la surveillance des eaux et des océans, complète son offre avec l'observation et la surveillance par satellites des surfaces continentales. CLS (Collecte Localisation Satellites) a été créée en 1986 et c'est une filiale du Cnes, de la société d'investissement Ardian et de l'institut Ifremer. Cette société internationale (25 sites dans le monde, siège à Toulouse), dirigée par Christophe Vassal  se présente comme une pionnière dans la fourniture de solutions d'observation et de surveillance et affiche un chiffre d'affaires 2016 de 115 millions d'euros (650 salariés). Elle prévoit de faire grimper ce chiffre à 125 millions en 2017. 

CLS fournit des services satellitaires basés sur la localisation et la collecte de données environnementales (80.000 balises traitées chaque mois, bouées dérivantes, animaux, flottes de pêche et de commerce, etc.), l’observation des océans et des eaux continentales, et la surveillance des activités terrestres et maritimes. Christophe Vassal voit en cette nouvelle opération de croissance externe (qui suit l'acquisition de l' Américain Woods Hole Group au printemps dernier) un enrichissement de l'offre du groupe : « L'arrivée de SIRS complète l'offre (du groupe) par ses solutions continentales versus océanographiques pour CLS et par son expertise et son savoir-faire dans la donnée satellitaire optique. »

Après les océans, le continent

La société SIRS a son siège à Villeneuve d'Asq, dans le Nord, et c'est l’un des principaux spécialistes européens de la production de données géographiques à partir d’images satellitaires optiques (telles que celles du programme européen Copernicus et de sa constellation Sentinel-2). Elle a été créée en 1989 par son actuel dirigeant Jean-Paul Gachelin et emploie 45 salariés ( CA 2016 : 4 M€). SIRS  intervient sur la gestion des villes, l'agriculture, les ressources en eau, les forêts. « Nous aidons à la gestion et à la planification : nos applications servent par exemple au pilotage de l'urbanisation. Et nous faisons aussi de la cartographie d'urgence en cas de catastrophes naturelles : incendie, irruption volcanique, inondations... », explique son dirigeant. L'intégration au groupe CLS lui permettra de se développer à l'export.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.