Prospective

Le campus de Rangueil, future zone d'expérimentation des véhicules intelligents

Par Juliette Jaulerry, le 16 novembre 2017

Sur le site universitaire de Rangueil, au sud de Toulouse, le projet AutOcampus est en gestation. Le campus pourrait devenir le terrain d’expérimentation des véhicules connectés : drones, voitures, transports publics…

La voiture autonome pourrait être testée en situation réelle dans le campus de Rangueil — Photo : Continental

Imaginez un campus universitaire où des milliers de piétons, étudiants et profs côtoieraient des cyclistes, des conducteurs … et des voitures sans conducteurs, des drones survolant les bâtiments pour les livraisons ou des missions de surveillance, des véhicules de nettoyage ou de transport public sans pilote… Projet fou ? C’est en cours d’étude à Toulouse et ce serait une grande première en France d’avoir ce genre de zone d’expérimentation en pleine ville.

Qu'est ce le programme Stac ?

Le programme Stac, Systèmes de transport autonomes et connectés , porté par Aerospace Valley , la Région Occitanie, Toulouse Métropole, le cluster automobile Automotech et des entreprises partenaires, prépare une petite dizaine de projets d’innovation sur le thème du transport de demain en associant industriels, chercheurs et collectivités…

Parmi ces projets, il y a celui de créer une zone d’expérimentation des transports autonomes et intelligents, sur le site de Rangueil (autour de l’université Paul Sabatier). Ce site viendrait en complément de la zone d’activités de Francazal, qui héberge EasyMile et HTT Hyoerloop. Le projet « AutOcampus » est porté par l’agence de développement régional Madeeli et Aerospace Valley et se construit avec la collaboration de 11 laboratoires scientifiques adhérant au projet Néocampus, qui imagine le campus du futur connecté, intelligent, innovant et durable.

Gestion des datas : problématique du véhicule connecté

AutOcampus permettrait donc de tester la circulation des véhicules intelligents dans le campus de l’université, grâce une dérogation d’expérimentation qui reste à obtenir. Un appel à prestation a été lancé pour ce programme qui nécessite tout un aménagement : supervision par des caméras, pose de capteurs, signalétique.... il faudra aussi imaginer un business model autour de ce concept. Sur la plateforme AutOcampus, l’ensemble des acteurs du véhicule intelligent auront accès aux données produites par les objets connectés. La gestion des data sera un des enjeux majeurs dans la filière des véhicules intelligents, cette plateforme permettra d’avancer sur cette problématique.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture