Toulouse

Aéronautique

Latécoère signe un nouveau contrat avec Airbus Helicopters

Par la rédaction, le 15 septembre 2017

Latécoère va fournir les boîtiers de commandes des hélicoptères H175 d'Airbus Helicopters. Ce nouveau contrat vient conforter la stratégie de conquête de nouveaux marchés annoncée par la présidente Yannick Assouad.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le contrat annoncé entre Latécoère et Airbus Helicopters offre de nouveaux horizons au partenaire de rang 1 des grans avionneurs mondiaux. Il s'agit d'un contrat sur cinq ans pendant lequel Latécoère devra livrer 500 boitiers de commandes par an (Cockpit Control Panels) pour les helipcoptères H175. Les prototypes et études pour ce nouveau programme sont réalisés dans les bureaux de Labège mais la production devrait être réalisée en Tunisie.

« À la conquête de nouveaux marchés »

Airbus représente 35 % du chiffre d'affaires annuel de Latécoère. Que ce soit pour sa division des systèmes d'interconnexion ou des aérostructures, l'activité destinée à équiper les hélicoptères était insignifiante. Mais cela pourrait changer et ce contrat illustre la volonté de la dirigeante Yannick Assouad d'ouvrir l'entreprise à de nouveaux marchés : « Ce contrat décroché par la branche Systèmes d’interconnexion est le fruit d’une collaboration entamée en 2009 par des missions d’ingénierie électrique. Patiemment, les équipes Airbus et Latécoère ont tissé des liens jusqu’à la signature de ce marché "série". Notre performance opérationnelle démontrée est un gage de fiabilité pour un client exigeant comme Airbus. Ce contrat illustre la dynamique commerciale soutenue dédiée à la conquête de nouveaux marchés, un des piliers du Plan de Transformation 2020. » 

Avec la signature de ce contrat, Yannick Assouad annonce déjà de nouvelles prises de contact avec l'anglo-italien AgustaWestland (filiale du groupe Leonardo) et l'américain Sikorsky. Grâce à cette stratégie d'ouverture à de nouveaux marchés, Yannick Assouad estime qu'une croissance à 5 % par an pourrait être envisagée : « Le but est d'avoir une croissance organique globale, compte-tenu de ces nouveaux accès à de nouveaux clients.»  

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail