Haute-Garonne

Ressources humaines

La CPME 31 lance MixHer, son programme pour l'égalité professionnelle dans les TPE/PME

Par Paul Falzon, le 24 octobre 2019

Sensibiliser dirigeants de TPE/PME aux sujets de l’égalité professionnelle et valoriser les femmes qui entreprennent : c'est l'objectif du dispositif MixHer que la CPME 31 a lancé ce 24 octobre. Au programme, ateliers d'information, veille juridique et coaching pour les dirigeantes d'entreprise.

Créé par la CPME 31, le dispositif MixHer inclut des formations de coaching pour les dirigeantes de TPE et PME, afin de les accompagner sur des problématiques spécifiques telles que l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, ou l'obtention de financement.
Le programme inclut des formations de coaching pour les dirigeantes de TPE et PME, afin de les accompagner sur des problématiques telles que l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, ou l'obtention de financement. — Photo : © CPME 31

En lançant ce 24 octobre son programme MixHer, la CPME 31 a mis le sujet de l’égalité professionnelle au cœur de son message vers les TPE et PME du département. « Les lois promouvant l’égalité femmes-hommes se sont, jusque-là, concentrées sur les grands groupes, alors que les TPE et PME représentent plus de 90 % des entreprises (et 49 % des emplois, NDLR). Nous avons voulu nous engager sur cette question tout en trouvant un discours et des actions adaptés aux réalités de nos adhérents », résume Sophie Iborra, administratrice de la CPME 31 et principale initiatrice de MixHer.

Veille technique et juridique

Le programme comprend deux axes principaux. Le premier se tourne vers les chefs d’entreprise, hommes ou femmes, avec l’objectif de leur donner des outils sur l’égalité professionnelle. Outre des actions de sensibilisation (conférences, communications), MixHer propose des ateliers avec un cabinet de conseil spécialisé, qui pourra accompagner les dirigeants dans leur programme d’actions. Une veille technique et juridique va être mise en place pour informer les adhérents des évolutions légales. Par exemple, avec l’extension en mars 2020 aux entreprises de plus de 50 salariés de l'obligation de publier un « index de l’égalité » évaluant les disparités femmes-hommes sur cinq critères, avec nécessité d’agir dans les trois ans, sous peine de sanctions financières.

Le second axe de MixHer est réservé aux femmes chefs d’entreprise. Il comprend l’organisation de séances de coaching pour les accompagner sur des thématiques spécifiques, comme l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle ou l’obtention de financements. « On constate que, sur ces questions, les inégalités restent fortes entre hommes et femmes : une dirigeante de TPE ne sera pas considérée de la même façon qu’un homme au moment d’aller solliciter un prêt auprès de sa banque. Le coaching doit aider les femmes à trouver la bonne posture pour parvenir aux mêmes résultats que leurs collègues hommes », précise Sophie Iborra. La CPME 31 a porté la création d’un réseau dédié aux femmes chefs d’entreprise, Entreprendre au Féminin, qui réunit déjà une soixantaine d’adhérentes.

Une approche pragmatique

Pour le président de la CPME 31 Samuel Cette, MixHer poursuit des objectifs « pragmatiques » plutôt qu'« idéologiques ». Car l’égalité femmes-hommes n’est pas qu’une question sociétale. « C’est aussi un enjeu de performance économique pour nos adhérents », abonde Sophie Iborra en s’appuyant sur une récente enquête de l’Organisation mondiale du travail. Selon cette étude réalisée auprès de 13 000 entreprises de 70 pays, les entreprises disposant de politiques de mixité ont 31 % de chances supplémentaires de déclarer des résultats commerciaux en hausse que celles qui n’en ont pas.

Après le lancement de MixHer en Haute-Garonne, la CPME Occitanie (également présidée par Samuel Cette) envisage déjà d’étendre le dispositif dans les autres départements de la région. Un rapprochement avec d’autres réseaux ou clubs de femmes entrepreneurs est également annoncé.

Créé par la CPME 31, le dispositif MixHer inclut des formations de coaching pour les dirigeantes de TPE et PME, afin de les accompagner sur des problématiques spécifiques telles que l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, ou l'obtention de financement.
Le programme inclut des formations de coaching pour les dirigeantes de TPE et PME, afin de les accompagner sur des problématiques telles que l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, ou l'obtention de financement. — Photo : © CPME 31

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.