Toulouse

Finance

La Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées sur la voie de la diversification

Par Juliette Jaulerry, le 08 mars 2018

Les résultats 2017 de la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées ont été présentés par le président du directoire Pierre Carli ce mercredi 7 mars. Des chiffres positifs, avec notamment une envolée des crédits immobiliers. Dans un contexte difficile de baisse des taux d'intérêt, Pierre Carli mise sur la transformation de la banque vers de nouveaux services digitaux mais aussi de nouveaux services comme le conseil en patrimoine, l'immobilier, le leasing...

Pierre Carli, président du directoire de la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées
Pierre Carli, président de la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées — Photo : CEMP

« La performance est toujours au rendez-vous », affirmait Pierre Carli lors de la présentation des résultats de la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées en 2017. Le président du directoire s’est montré très satisfait, au vu d’un contexte difficile de baisse des taux d’intérêt. « Nous avons réussi à passer au-delà », explique t-il, chiffres à l’appui :  un Produit Net Bancaire de 375,1 M€ et un résultat net de 80,3 M€ (+9,9 % par rapport à 2016). Côté effectif, la CEMP emploie 1658 collaborateurs. 240 départs en retraite ont eu lieu l’an dernier et la moitié de ceux-ci ont été remplacés. Huit regroupements d’agences ont été réalisés en 2017.

Chiffres records des crédits immobiliers

L’encours crédit de la banque régionale est monté de 11 % pour atteindre les 12 Mds d’euros de crédits distribués. 2017 a surtout été une année record pour les crédits immobiliers avec 2 Md€ de financements accordés. En assurance-vie, la collecte en Unités de compte a affiché une très forte progression (+75 %). Le montant des crédits aux PME est resté stable avec un montant de 190 M€ , mais ce chiffre est amené à augmenter dès cette année, notamment avec le dispositif de la Région Occitanie appelé Foster : " 180 M€ de crédits seront distribués aux TPE et PME ( entreprises agricoles comprises) avec une garantie à 80 % assurée par le dispositif", prévient Pierre Carli.  Au total, 800 M€ ont été injectés par la banque CEMP auprès des acteurs économiques régionaux.

Digitalisation et diversification

« Avec une marge d’intérêt divisée par deux, il nous faut trouver d’autres solutions pour préserver nos bons résultats nets », a constaté Pierre Carli qui oriente ses équipes vers « une transformation globale de la banque » qui passe par la digitalisation des services déjà bien amorçée (50 % des clients utilisent les services en ligne) mais aussi par une diversification vers d’autres services comme la gestion de patrimoine ou le leasing voiture ou bateau proposé par la filiale Capitole Finance Tofinso. Autre filiale en bonne santé,la société de gestion immobilière Midi 2I qui affiche des résultats nets de 700 000 € (effectif d’une vingtaine de personnes). La filière Ecureuil Immo dédiée à la transaction de biens a été récemment cédée à Loft One, filiale du promoteur Gotham. Avec la mise en place du RGPD, Pierre Carli prévoit aussi des changements  : "c'est un enjeu énorme pour les banques. Nous détenons un très grand nombre de données mais les consommateurs nous font confiance, car ils savent que nous ne les utilisons pas. Demain, si un client nous donne l'autorisation d'utiliser ses données ( ce qui n'est pas le cas aujourd'hui, NDLR), on pourrait le conseiller sur ses choix de consommation."

Pierre Carli, président du directoire de la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées
Pierre Carli, président de la Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées — Photo : CEMP

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.