Occitanie

Finance

Gilets jaunes : trois interlocuteurs pour les entreprises impactées par le mouvement

Par Paul Falzon, le 10 décembre 2018

La Banque de France met notamment en alerte ses correspondants TPE, qui peuvent orienter les chefs d'entreprises vers des dispositifs de soutien pour ceux dont l'activité est impactée par le mouvement des "Gilets jaunes".

Conséquence du mouvement des gilets jaunes, «  de nombreux commerces sont au bord de la cessation de paiement » signale la chambre consulaire.
Alors que le mouvement des gilets jaunes fragilise l'activité de nombreuses TPE et PME, des solutions existent pour soulager à court terme les trésoreries. — Photo : DR

« Suite aux mouvements des dernières semaines, nous anticipons des tensions dans les trésoreries dès le mois de décembre, mais plus encore au premier trimestre 2019, particulièrement dans les secteurs du commerce, des services et des cafés-hôtels-restaurants. » Didier Quinet, directeur adjoint de la Banque de France à Toulouse, encourage les entreprises concernées à « ne pas attendre les difficultés » pour chercher des solutions.

En cas de difficultés persistantes, la médiation du crédit

La Banque de France rappelle qu'il existe trois interlocuteurs possibles pour les entreprises en difficulté. D'abord la direction des Finances publiques qui, en cas de dettes fiscales et sociales, peut organiser l'étalement des paiements, y compris avec l'Urssaf. Ensuite, les banques. Elles ont été incitées à mettre en place des lignes supplémentaires pour soulager les trésoreries.

Enfin, les correspondants TPE, créés en 2016 au sein de chaque direction départementale de la Banque de France, ont pour mission d'informer les entreprises sur les dispositifs de soutien existants. Ce sont aussi eux qui peuvent, en cas de difficultés entre le dirigeant et sa banque, engager une médiation du crédit pour stopper les échéances et trouver une solution pérenne.

« Ces dispositifs se complètent et sont simples à solliciter pour les dirigeants de TPE et PME », souligne Didier Quinet.

Conséquence du mouvement des gilets jaunes, «  de nombreux commerces sont au bord de la cessation de paiement » signale la chambre consulaire.
Alors que le mouvement des gilets jaunes fragilise l'activité de nombreuses TPE et PME, des solutions existent pour soulager à court terme les trésoreries. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail