Occitanie

Aéronautique

Freyssinet Aero Equipment muscle son offre industrielle

Par Marina Angel, le 15 avril 2019

Le sous-traitant aéronautique Freyssinet Aero (125 salariés, CA 2018 : 23 M€) vient de doubler la surface de son usine dans le Tarn. Deux acquisitions lui permettent également de diversifier son offre et d'accélérer sur la fabrication additive.

Robots de production au sein de l'usine Freyssinet Aero Equipment dans le Tarn.
Grâce à son plan d'investissement de 14 M€, Freyssinet Aero Equipment s'est doté d'une ligne flexible composée de 12 machines d'usinage entièrement automatisées, alimentées en matières premières et en outillages par des bras robotisés. — Photo : Freyssinet Aero Equipment

Freyssinet Aero Equipment met le cap sur la croissance. Le sous-traitant aéronautique du Tarn (80 salariés ; 23 M€ de CA en 2018) muscle son outil industriel et élargit son offre technologique en réalisant coup sur coup des opérations de croissance externe. « Notre ambition est de nous positionner sur des métiers complémentaires pour gagner à la fois en compétence et en compétitivité », précise Philippe Parsoire, président de l'entreprise.

Valoriser l'unité de production 4.0

Première étape pour le spécialiste de la production de pièces et sous-ensembles en métaux durs : le doublement de la surface de son usine de Couffouleux, dans le Tarn. Un bâtiment de 3 500 m2 a été mis en service en 2017 pour accompagner un marché remporté sur le moteur Leap de CFM International, qui équipe des A320 et des Boeing 737. Retenue pour la fourniture de plusieurs sous-ensembles mécaniques à base de titane – un contrat d'une valeur estimée globale de 160 M€ –, la société a engagé un plan d'investissement pluriannuel (2016-2018) de 14 M€ pour se doter d'une unité ultra-moderne. Une ligne flexible a été mise en place, constituée de 12 machines d'usinage entièrement automatisées, alimentées en matières premières et en outillages par des bras robotisés. « Nous avons su trouver la solution pour rester compétitifs face à des concurrents implantés dans des pays low cost », se félicite Philippe Parsoire.

La société a décidé de valoriser ses nouvelles méthodes de production 4.0 en les appliquant à l'usinage de pièces complexes en aluminium. Deux premières machines ont été installées. « Nous sommes en capacité de répondre à des marchés de sous-traitance globale, intégrant de l'assemblage et de la finition, avec des cycles très courts », insiste le dirigeant. Le traitement de surface, la finition et la peinture sont réalisés sur site par Freyssinet Aero Coating (12 personnes, 1 M€ de CA), une activité développée depuis 2010 sur la base d'une première acquisition.

Parier sur l'impression 3D

Pour compléter son offre technologique, Freyssinet Aero Equipment vient de se lancer dans une nouvelle aventure, celle de la fabrication additive. Une prise de participation a été concrétisée en mars 2018, à hauteur de 34 %, au capital de la start-up toulousaine Fusia (5 salariés, 0,9 M€ de CA). Créée en 2011 par Cyrille et Christine Chanal, Fusia est spécialisée dans la fabrication additive de pièces en métal par procédé de fusion laser de poudres métalliques. La société prépare son installation à Couffouleux, près de son nouveau partenaire industriel. Un bâtiment de 1 000 m2 sera mis en chantier avant l'été 2019 sur le site tarnais, pour une installation prévue à la fin de l'année. Ce déménagement va permettre de développer le parc de machines d'impression 3D et de passer à l'échelle industrielle. L'alliance de Fusia et Freyssinet s'est déjà traduite par le développement en fabrication additive d'une pièce de vol, et d'autres projets sont à l'étude.

Se diversifier pour rester concurrentiel

Freyssinet Aero Equipment maintient aussi sa stratégie de diversification avec l'acquisition de 80 % des parts de CB Rectification. Basée à Castelginest, près de Toulouse, cette petite société, créée en 2003 par Christophe Blanch, emploie une vingtaine de salariés pour un chiffre d'affaires de 2,5 M€. Elle est spécialisée dans la rectification de pièces de haute précision pour l'aéronautique, le spatial et le sport automobile. « Un métier rare, qui là aussi va contribuer à nous différencier de nos concurrents », souligne Philippe Parsoire. La société travaille déjà pour Airbus, Safran, Liebherr et Thales.

Par étape successive, le sous-traitant tarnais tisse sa toile. Fusia et CB Rectification viennent d'être rebaptisées respectivement Fusia Aero Additive et CB Rectif Aero Services. L'usine de Couffouleux n'a déjà plus grand chose à voir avec le petit atelier de mécanique artisanale repris en 1994 par Philippe Parsoire, qui occupait alors à peine une dizaine de personnes. Le groupe propose désormais toute une palette de prestations industrielles, de l'usinage de métaux durs et d’alliages légers, de la fabrication additive, de la rectification, du traitement de surface et de la peinture. La prévision de chiffre d'affaires consolidé pour 2019 est de 35 M€, avec un effectif global de 125 salariés. Le cap des 50 M€ devrait être franchi dans les trois ans à venir et l'acquisition récente de 12 000 m2 de terrain, en prolongement du site actuel, permet de préparer sereinement de futures extensions.

Robots de production au sein de l'usine Freyssinet Aero Equipment dans le Tarn.
Grâce à son plan d'investissement de 14 M€, Freyssinet Aero Equipment s'est doté d'une ligne flexible composée de 12 machines d'usinage entièrement automatisées, alimentées en matières premières et en outillages par des bras robotisés. — Photo : Freyssinet Aero Equipment

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.