Occitanie

Numérique

Interview "Faciliter le rapprochement des start-up innovantes avec les grands groupes"

Par Juliette Jaulerry, le 05 avril 2018

Amélie Leclercq est la directrice générale de DigitalPlace, le cluster des entreprises numériques d’Occitanie. Elle présente l’Innovation IT Day, événement dédié à l'innovation qui se tiendra à Labège le 17 mai. 

Amélie Leclercq, directrice générale du cluster DigitalPlace. — Photo : Juliette Jaulerry - Le Journal des Entreprises

Le Journal des Entreprises : Le 17 mai, à l’espace Diagora de Labège, DigitalPlace organise son Innovation IT Day. Quelles sont les nouveautés cette année ?

Amélie Leclercq : Nous avons signé un partenariat avec BigUp For Startup. Ce programme national d’open innovation a pour objectif de faciliter le rapprochement entre start-up et PME innovantes et grands groupes. Nous avons aujourd’hui onze grandes entreprises qui participent. Celles-ci ont présenté leurs appels à projets dès le 4 avril et les start-up intéressées ont pu candidater pour ensuite être sélectionnées et obtenir des rendez-vous en one to one. Le 17 mai, elles auront aussi la possibilité de pitcher. L’Innovation IT Day réunit chaque année près de 800 visiteurs. Notre objectif est de valoriser l’innovation numérique sous toutes ses formes. Nous accueillerons Olivier Ezratty, consultant en stratégies de l’innovation et auteur, qui introduira la journée sur le thème « L’innovation dans le numérique ».  Nous aurons aussi des ateliers et un espace démonstrations. Trop d’entrepreneurs et entreprises méconnaissent les dispositifs existants autour de l’innovation. Notre rôle est de les informer et les accompagner.

DigitalPlace est opérateur de différents programmes d’accompagnement et organise des formations. Vous annoncez un nouveau programme sur le RGPD ?

A.L. : Effectivement, nous sommes opérateurs French Tech pour Toulouse. Nous sommes aussi en charge du label Cloud (label attribué à une entreprise qui délivre des services cloud avec un haut niveau de qualité et de sécurité, NDLR) et du développement du label ENR, Entreprise Numérique Responsable, auprès des entreprises régionales. Autre action intéressante :  notre récent partenariat avec le pôle Agri Sud-Ouest Innovation pour la gestion du programme européen Diva. Ce programme a pour objectif d’offrir aux TPE/PME agricoles et agroalimentaires des solutions et POC issues d’entreprises du numérique. DigitalPlace a d’autres actions comme l’organisation de la journée IT Innovation Day, de rencontres networking, d’ateliers, de formations... D’ici l’été, nous allons proposer un programme dédié au RGPD avec l’idée d’accompagner les entreprises dans leurs démarches liées à la protection des données personnelles.

Vous aviez annoncé la fusion de DigitalPlace et de FrenchSouth.Digital. Comment se passe ce rapprochement ?

A.L. : Ce rapprochement sera bénéfique car il permettra de massifier notre filière régionale du numérique. Nous avons mis en place un comité en charge de l’organisation de cette fusion. Ce comité est constitué de quatre membres de DigitalPlace et de quatre membres de FrenchSouth.Digital (basé à Montpellier). Il n’est pas question d’interrompre les programmes en cours et cette fusion demande donc du temps. De façon générale, je dirais que la fusion ne signifie pas forcément simplification.Les programmes et actions sont différents selon les territoires et nous comptons maintenir ces spécificités.  Ne confondons pas homogénéisation et uniformisation ! Pour conclure, la fusion est en cours mais nous voulons prendre le temps nécessaire pour ne pas abîmer les actions en cours. 

Amélie Leclercq, directrice générale du cluster DigitalPlace. — Photo : Juliette Jaulerry - Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture