Haute-Garonne

Industrie

Fabrication additive : le salon AAMS veut embarquer les PME

Par Fleur Olagnier, le 03 décembre 2019

Le salon bisannuel dédié à la fabrication additive dans l'aérospatial bat son plein à Toulouse ces 3 et 4 décembre. Deux jours pour aborder les besoins des grandes entreprises dans ce domaine, mais aussi des PME et TPE.  

Max Rigal, consultant en fabrication additive, en charge de l’organisation des conférences plénières du salon pour Aerospace Valley.
Max Rigal, consultant en fabrication additive, en charge de l’organisation des conférences plénières de l'AAMS pour Aerospace Valley. — Photo : Aerospace Valley

La deuxième édition du salon toulousain dédié à la fabrication additive dans l’aérospatial, un des seuls en Europe, bat son plein au Centre de congrès Diagora de Labège ces 3 et 4 décembre. Co-organisé par ABE et Aerospace Valley, l’Aerospace Additive Manufacturing Summit (AAMS) a pour objectifs « d’exposer les savoir-faire d’Occitanie et Nouvelle-Aquitaine dans le domaine, et d’informer les entreprises du Sud-Ouest sur ce qui se passe ailleurs », détaille Max Rigal, consultant en fabrication additive, en charge de l’organisation des conférences plénières du salon pour Aerospace Valley.

Gagner en productivité

Le premier jour est consacré à des stands d’exposants et conférences plénières des principaux constructeurs d’engins aérospatiaux mondiaux, fournisseurs de rang 1 et acteurs de la recherche avec notamment un représentant de l’AddimAlliance. Le 4 décembre doit être le siège de rendez-vous B to B. Un des messages forts du salon, le fil rouge de ces deux jours, est directement adressé aux PME. « La fabrication additive ne sert pas qu’à la confection de pièces en métal pour les aéronefs, mais peut aussi être un moyen pour les PME de fabriquer en interne à moindre coût des outillages en matériaux polymères, synonymes de gain en productivité. Les fabricants de machines polymères s’adressent de plus en plus à ce type d’entreprises, et nous voulons leur faire savoir », conclut Max Rigal.

Cette année, l'AAMS accueille 220 entreprises de 20 pays, et doit être le siège de plus de 1800 rendez-vous d'affaires. 

Max Rigal, consultant en fabrication additive, en charge de l’organisation des conférences plénières du salon pour Aerospace Valley.
Max Rigal, consultant en fabrication additive, en charge de l’organisation des conférences plénières de l'AAMS pour Aerospace Valley. — Photo : Aerospace Valley

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.