Toulouse

Technologies

Excent expose son premier produit phare

Par Agnès Baritou, le 26 juin 2017

Le groupe d’ingénierie industrielle a dévoilé son premier produit propre. En pleine croissance, Excent s’apprête à déménager dans le Gers.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le salon du Bourget a été l’occasion pour Excent de présenter deux produits : le premier est déjà connu, utilisé par différentes sites d’intégration nacelles de Safran. Le smart trolley permet de placer facilement un moteur d’avion sous l’aile : au lieu de cinq à six heures d’intégration, on ne met que dix minutes. Un gain de temps très apprécié par l’ensemble des opérateurs d’avions. 

Le groupe toulousain a ensuite développé la version deux du smart trolley, dont cette fois-ci, il a la propriété. Intitulée le JacXson, cette cellule de production et d’intervention mobile, protégée par plusieurs brevets a été dévoilée pour la première fois au Bourget. « Le smart trolley est plutôt adapté pour une utilisation verticale, au moment du transport du moteur et du montage. Alors que le JacXson va exister depuis la conception du produit, jusqu’à la fabrication et la maintenance sur aéroport, beaucoup plus transversal. » explique Philippe Chaumès, président et fondateur d’Excent.

Si Excent connaît une belle croissance, historiquement dans le secteur aéronautique avec des clients comme Airbus, Safran, UTC et Zodiac Aerospace, dédiant 60 % de son chiffre d’affaires (64 millions d’euros en 2016) à ce secteur, l’intégrateur se déploie également dans le ferroviaire, les énergies renouvelables, l’agroalimentaire, le spatial. Le fameux JacXson a d’ailleurs une vocation multisectorielle, pouvant être utilisé dans le secteur spatial ou agroalimentaire par exemple.

Déploiement dans le Gers

Le chiffre d’affaires d’Excent, de 47 millions d’euros en 2015, atteindra 70 millions cette année. Près de 650 personnes sont employées par le groupe qui maille le territoire français, avec onze sites. La dernière agence a été ouverte à Marignane en 2015, « il ne manque qu’une implantation en région lyonnaise et dans le Nord », glisse Philippe Chaumès. Grand projet en cours en Occitanie, où le bureau d’études de Colomiers va déménager mi-septembre dans un bâtiment tout neuf à Pujaudran, dans le Gers. Nécessitant 6,5 millions d’euros d’investissements, ce bâtiment sera la vitrine de l’intégrateur, sorte de campus avec cafétéria et installations sportives. Quelque 150 employés s’installeront dans ces 2000 m² de bureaux et 2200 m² d’ateliers. Le siège social restera à Colomiers avec une soixantaine d’employés.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.