Toulouse

Automobile

Continental entre dans le capital d'EasyMile

Par la rédaction, le 04 juillet 2017

Continental annonce une participation minoritaire dans l’entreprise toulousaine EasyMile. Après Alstom, l'équipementier automobile international s'intéresse au concepteur toulousain de la fameuse navette électrique autonome EZ10.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

La participation de Continental au capital d'EasyMile annoncée ce mardi 4 juillet signe le début d'une collaboration dans les domaines des capteurs environnementaux, des systèmes de freinage et des technologies de sécurité de conduite. L'actionnaire majoritaire reste Gilbert Gragnaire, dirigeant d'Eaysmile (70 salariés en trois ans,4 M€ de chiffre d'affaires en 2016), associé à Philippe Ligier. Sans oublier Alstom qui a annoncé une entrée au capital en début d'année et un investissement à hauteur de 14 millions d'euros. Capable de transporter douze personnes, la navette autonome EZ10 d’EasyMile a été lancée pour la première fois en 2014 avant d’être déployée dans plus de 50 villes dans 17 pays d’Asie-Pacifique, d’Amérique du Nord, du Moyen-Orient et d’Europe.

Continental va tester ses capteurs sur EZ10

L'équipementier automobile Continental (siège à Hanovre, 220.000 personnes, 40,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires) avait déjà choisi Toulouse pour concentrer les cerveaux qui plancheront sur la mobilité du futur : un centre de R & D Continental consacré à 100 % à la voiture autonome et connectée de demain a été créé à Toulouse  il y a un an. Le site toulousain de Continental est une des références mondiales du groupe sur le plan du smart access (contrôle à distance des voitures via la clé ou le smartphone). C'est aussi le siège de Continental Automotive Group, présidé par Antoine Jouin. Les exigences complexes que doivent remplir les véhicules sans chauffeur sont aussi étudiées sur le site Continental de Francfort. Là-bas, Easymile utilise sa plateforme de développement CUbE (Continental Urban mobility Experience) qui est basée sur une navette EasyMile EZ10.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail