Toulouse

Distribution

Comment le groupe Nap veut réinventer le commerce de proximité

Par Paul Falzon, le 03 juin 2019

Devenu en quinze ans un acteur majeur de la distribution dans les univers presse et librairie, le groupe toulousain Nap a lancé le déploiement de son nouveau concept Convergence dans les 1 400 points de vente de son réseau. Son récent rapprochement avec Neodis lui ouvre aussi le marché des bureaux de tabac.

Fondé en 2004, le groupe de distribution toulousain Nap associe Olivier Piraud, Arnaud Ayrolles et Jean-Charles Navajas (de gauche à droite).
Fondé en 2004, le groupe de distribution toulousain Nap associe Olivier Piraud, Arnaud Ayrolles et Jean-Charles Navajas (de gauche à droite). — Photo : Groupe Nap

Réinscrire les marchands de journaux comme des acteurs majeurs du commerce de proximité : à une époque où la presse papier souffre, le projet du groupe toulousain Nap (250 salariés, CA 2018 : 120 M€) peut surprendre. Défini avec l’agence toulousaine Brio Retail, le concept Convergence propose une rénovation en profondeur des 1 400 points de vente Maison de la Presse et Magpresse, dont les enseignes sont propriétés du groupe Nap depuis 2012.

Viser les 150 implantations par an

La modernisation inclut des façades ouvertes, des écrans connectés, ou encore un agencement qui dynamise le parcours client en fonction des spécificités de chaque magasin. « L’objectif est de mettre les points de vente en phase avec les codes de consommation actuels, résume Arnaud Ayrolles, président du groupe Nap. Les marchands de journaux continuent de générer des flux de visites importants, mais souffrent d’un défaut de variété et de lisibilité de l’offre. »

Les résultats des premiers magasins sous concept sont prometteurs, avec des croissances souvent à deux chiffres sur des familles de produits telles que la papeterie, la confiserie ou les jouets. Près de 90 implantations sont prévues en 2019, un rythme que le groupe Nap ambitionne de faire passer à 150 par an dans les prochaines années. « Chaque modernisation nécessite un gros travail d’avant-projet, ce qui complexifie le passage en phase industrielle, relève Arnaud Ayrolles. Nous accompagnons aussi les propriétaires des points de vente sur des solutions de financement. » Pour ces indépendants sous statut de concessions d’enseignes, l’investissement atteint en moyenne 1 000 euros par mètre carré.

Structurer l’offre de services

Si le pari peut paraître risqué, les trois associés fondateurs de la PME toulousaine n’en sont pas à leur coup d’essai. En 2004, ils lancent leur première société de vente de magnets à l’effigie de footballeurs : une activité qui les met en contact avec une grande variété de circuits de distribution, des grandes surfaces alimentaires aux bureaux de tabac. « L’expérience nous a fait découvrir les spécificités, mais aussi les lacunes de certains réseaux, se souvient Arnaud Ayrolles. En 2009, nous avons créé la société Dif’Presse pour la diffusion de produits auprès des marchands de journaux, qui ne disposaient pas de structure d’achats dédiée. » Aujourd’hui encore, le groupe Nap gère deux types de flux commerciaux : une offre poussée de 600 produits en dépôt-vente et une centrale d’achats nationale riche de 18 000 références (papeterie, téléphonie, jeux et jouets…).

« Le commerce de proximité sera résilient à condition de diversifier l’offre. »

Entre 2012 et 2014, le rachat à Presstalis de Seddiff – sa filiale propriétaire des enseignes Maison de la Presse et Mag Presse – installe le groupe Nap comme l’un des principaux réseaux de commerces de proximité en France, et même le premier hors secteur alimentaire. Pour la PME toulousaine, c’est le début d’un travail de structuration d’une offre de services qui inclut, outre les solutions d’achat, la formation, la communication physique et digitale, le marketing ou encore la création d’un système d’encaissement présent aujourd’hui dans 900 magasins. « L’objectif est d’équiper l’ensemble du réseau, afin de créer une offre d’e-commerce en liaison avec les stocks de chaque point de vente, indique Arnaud Ayrolles. Nous pensons ce développement indispensable à l'essor de ces commerces de proximité, qui restent notre actif majeur. »

Atteindre une taille critique grâce aux buralistes

C’est sur la conviction que les magasins de centre-ville ou centre bourg restent des modèles d’avenir que le groupe Nap a procédé, début 2019, à la reprise des sociétés du groupe Neodis, fournisseur de 7 000 bureaux de tabac. Le mariage apporte à la PME quatre entrepôts logistiques répartis sur tout le territoire, en plus du dépôt de 2 000 m2 adossé au siège social du Gros Larrieu, à Toulouse. Sur le plan commercial, c’est l’occasion d’atteindre une taille critique auprès de certains fournisseurs, et de se doter d’une force de vente de 60 commerciaux, en plus des 16 conseillers de franchises dédiés aux enseignes de presse.

Le groupe Nap travaille désormais à la définition d’un concept adapté aux spécificités des buralistes, annoncé pour l’automne 2019. Et le recul régulier des marchés du tabac et du jeu n’effraie pas une direction qui fait face au recul de la presse ces quinze dernières années. « Le commerce de proximité sera résilient à condition de diversifier l’offre : nous voulons faire de nos réseaux de véritables multi-spécialistes en capacité de répondre aux besoins exprimés par les clients. C’est déjà dans cette logique que nous avons, par exemple, mis en place, pour les enseignes Maison de la Presse et Magpresse, des partenariats avec l’opérateur de téléphonie Free et le service d’expédition DHL Express », rappelle Arnaud Ayrolles.

Fondé en 2004, le groupe de distribution toulousain Nap associe Olivier Piraud, Arnaud Ayrolles et Jean-Charles Navajas (de gauche à droite).
Fondé en 2004, le groupe de distribution toulousain Nap associe Olivier Piraud, Arnaud Ayrolles et Jean-Charles Navajas (de gauche à droite). — Photo : Groupe Nap

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture