CCFI : Une mission économique en Israël en juin prochain

Par Marie Lepesant, le 05 mars 2010

La Chambre de commerce France Israël (CCFI) Toulouse Midi-Pyrénées organise une mission économique du 4 au 10juin. Si des entreprises sont déjà inscrites, celles qui seraient intéressées peuvent assister le 11mars à une présentation de cette mission.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

«Une PME peut trouver plusieurs intérêts à travailler avec Israël. Le tissu économique israélien - composé de PME innovantes - ressemble à celui de Midi-Pyrénées. De plus, Ce marché est à la recherche de partenaires européens. Enfin, c'est un levier pour attaquer l'Asie et l'Amérique du Sud», explique Daniel Abehsera, président de la CCFI Toulouse-Midi-Pyrénées. Un tissu industriel assez similaire donc mais également des secteurs d'activité communs. Parmi eux, l'aéronautique et l'espace, l'eau et l'environnement, la santé et les biotechnologies, etc. Actuellement une cinquantaine de PME régionales travaillerait avec Israël. C'est peu comparé au nombre d'entreprises qui pourraient y trouver un intérêt. La faute à une méconnaissance de part et d'autre, selon le président de la CCFI Toulouse-Midi-Pyrénées. Une situation à opposer à celles des chercheurs, qui ont des relations plus matures et inscrites dans la durée. En effet, des échanges ont lieu régulièrement sur des thématiques comme les nano-bio-infotechnologies.




Se préparer en amont

La CCFI Toulouse Midi-Pyrénées a organisé des missions économiques en2005 et2008. Grâce à ces rencontres, elle a réussi à sensibiliser un certain nombre de PME et de TPE. «Aujourd'hui, nous sommes victimes de notre succès. En effet, pour la mission organisée en juin prochain, nous comptons plus de grosses PME que de TPE», constate-t-il. Une trentaine d'entreprises sont d'ores et déjà inscrites et suivies par les dix personnes bénévoles de la CCFI. «Les missions sont préparées bien en amont avec les chefs d'entreprise. Actuellement nous leur rendons visite afin de définir avec eux les interlocuteurs qu'ils souhaitent rencontrer. Lors de la mission, ils auront des rendez-vous B to B avec cinq à huit personnes qu'ils auront au préalable choisies», précise-t-il. La CCFI a également prévu d'organiser un débriefing en septembre. «La difficulté pour nous est de suivre les entreprises dans la durée. De plus, les relations qu'elles auront tissées avec des entreprises israéliennes seront encore dynamiques six mois après la mission mais après qu'en sera-t-il?», s'interroge Daniel Abehsera, conscient de l'importance de l'enjeu et du rôle de la CCFI.




@email

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture