Toulouse

Agroalimentaire

Caporal veut décupler sa production de bière cette année

Par Fleur Olagnier, le 18 avril 2018

La brasserie Caporal ouvre ses premiers bar à bière et boutique à Toulouse au mois de mai. Elle a déjà vendu 800 hectolitres de sa "blonde de soif" via son réseau toulousain et espère conquérir l'Occitanie puis l'Hexagone avec ses breuvages 100 % français.

Les associés de Caporal ont investi 2,5 M€ dans une brasserie flambant neuve de 1200 m2 dans le quartier de Purpan. — Photo : Caporal

Histoire de famille. Frère et sœur, Simon et Sarah Abadie sont associés depuis le début de l'année à Elsa, femme de Simon, au sein de la brasserie Caporal. Avec les brasseurs toulousains Patrick Chardes et Alexis Dupuis, également associés, ils ont investi 2,5 M€ dans une brasserie flambant neuve de 1 200 m2 à Purpan.

Caporal mise sur le 100 % français. "Notre bière est réalisée avec l'eau toulousaine, du malt et du houblon cultivés dans l'Hexagone", souligne Elsa Abadie. En trois mois, la brasserie, à mi-chemin entre l'artisanal et l'industriel, a déjà produit 800 hectolitres de sa première création, la "blonde de soif".

Les 7 000 bouteilles et 2 500 fûts ont été distribués dans les bars de Patrick Chardes et Alexis Dupuis. La commercialisation aux particuliers et cavistes démarre en mai avec l'ouverture d'un bar à bière et d'une boutique. Caporal compte produire 7 000 hectolitres cette année pour un CA estimé de 800 000 €. D'ici à 2020, ce chiffre pourrait tripler.  

Les associés de Caporal ont investi 2,5 M€ dans une brasserie flambant neuve de 1200 m2 dans le quartier de Purpan. — Photo : Caporal

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture