Haute-Garonne

Technologies

Boreal poursuit son industrialisation

Par Fleur Olagnier, le 19 décembre 2018

Le fabricant de drones civiles Boreal prévoit de produire jusqu'à 15 machines d'ici cinq ans et vise le secteur des énergies fossiles pour s'internationaliser. 

L'équipe du fabricant de drones civiles Boreal.
L'équipe du fabricant de drones civiles Boreal. — Photo : Boreal SAS

Créé par Michel Gavard en 1998, Boreal (5 collaborateurs ; CA 2018 : 500 000 €) fabrique et intègre du matériel de surveillance sur drones civiles. En 2014, la société de Castanet Tolosan a accueilli à son capital Marc Pollina, président du spécialiste de la navigation par satellite M3 Systems (30 salariés ; CA 2017 : 3,5 M€), pour passer en phase d'industrialisation. Contrairement à Delair ou SkyTech, Boreal ne traite pas les données mais se focalise sur le développement et la production de drones à moteur thermique. Elle intègre notamment la charge utile définie par ses clients comme l'Avion jaune (agriculture), l'Onera ou Météo France (science). 

Bientôt 15 drones par an

En quatre ans, l'entreprise a fabriqué 14 drones de 4,3 m d'envergure, capables de voler au moins 10 h, jusqu'à 100 km/h, et de transporter 10 kg de charge utile. D'ici 2 ans, Boreal vise une production annuelle de 8 machines et de 15 dans cinq ans. "Nous développons aussi la communication satellite plutôt que radio pour envoyer des données et contrôler le drone jusqu'à 100 km de distance", appuie le directeur opérationnel Pierre Inti Hebrard Capdeville. Enfin, Boreal est à la recherche de partenariats dans le secteur pétrolier pour la surveillance d'installations à l'étranger. 

L'équipe du fabricant de drones civiles Boreal.
L'équipe du fabricant de drones civiles Boreal. — Photo : Boreal SAS

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture